LaLiga

"Mauvais Barça, Madrid encore pire !" - l'Espagne sous le choc

Bugnon Michaël

27.9.2018

Depuis de nombreuses années, le podium du championnat espagnol ne bouge pas beaucoup. Entre le Real, le Barça et l'Atletico, on truste le top 3 et on ne laisse que des miettes. Cette saison, cela pourrait être différent.

Lionel Messi et Karim Benzema faisaient grise mine hier soir.
Keystone - Getty Images - Twitter

La Liga version 2018-2019 est en train de reprendre vie ! Avec les défaites conjointes du FC Barcelone et du Real Madrid, le championnat espagnol se resserre. Enfin, a-t-on envie de dire...

Alors que l'on se dirigeait vers un duel entre les deux géants, poursuivis comme souvent par l'Atletico à quelques longueurs, et bien la sixième journée nous prouve peut-être que cette rivalité pourrait être arbitrée par d'autres. Le classement se resserre, et c'est tant mieux pour le suspense.

Les médias n'y vont pas de main morte

En Espagne, ces deux défaites ont monopolisé les différentes "Unes" des quotidiens espagnols. "Sport", journal catalan, remercie tout d'abord le Real Madrid avant de parler "d'humiliation" concernant le match des Merengues et de "naufrage défensif"  sur celui des Blaugranas.

Si "Marca" se penche davantage sur les exploits de Leganes et Séville, qualifiés de "géants", "Mundo Deportivo" trouve de son côté que le Barça a été "mauvais" et que le Real "encore pire"...

Les rivaux battus le même jour ? Une rareté

À noter quand même qu'il faut remonter à janvier 2015 pour voir une trace de deux défaites des géants espagnols le même jour en championnat. Le 4 janvier 2015, le Real, qui était à ce moment leader, avait été battu à Valence (2-1), sans que le Barça, tombé un peu plus tard à San Sebastien par la Real Sociedad (1-0), n'arrive à en profiter.

Cette saison, les deux formations restent au coude-à-coude, mais ce sont les autres formations qui établissent un rapprochement. À commencer par l'Atletico, revenu à deux petits points après un début de saison compliqué. Séville, tombeur du Real, n'est qu'à trois longueurs et a prouvé qu'il était capable de battre "un gros".

Enfin, et à la surprise générale, c'est Alaves qui pourrait faire la meilleure opération de cette sixième journée. En cas de victoire à domicile face à Getafe ce jeudi soir, les Basques reviendront à égalité avec les Catalans et les Madrilènes.

Retour à la page d'accueil