Neymar grièvement blessé à Saint-Etienne ?

ATS

28.11.2021 - 15:12

ATS

28.11.2021 - 15:12

Avec un doublé de Marquinhos et trois passes décisives de Lionel Messi, le Paris SG s'est imposé en supériorité numérique à Saint-Etienne (3-1) dimanche en Ligue 1, un succès pénible marqué par les débuts de Sergio Ramos et l'impressionnante blessure de Neymar.

Ramos, recruté l'été dernier mais longtemps convalescent, n'a pas eu trop à s'employer pour son premier match avec le PSG, qui conforte sa première place en L1 mais peut s'inquiéter pour Neymar: le Brésilien est sorti en larmes et sur civière, victime d'une entorse à la cheville gauche (87e).

Le club parisien (40 pts) compte désormais quatorze points d'avance sur Nice (26 pts), son dauphin avant cette 15e journée et prochain adversaire à se présenter au Parc des Princes mercredi.

Réduit à dix après l'exclusion de Timothée Kolodziejczak (45e), Saint-Etienne a bataillé en vain sous la neige du Forez et retrouve la lanterne rouge à égalité avec Metz (12 pts), victorieux samedi soir sur la pelouse de l'OGC Nice (1-0).

Si Neymar pensait avoir rapidement ouvert la marque pour un but finalement refusé pour hors-jeu (5e), ce sont les Verts qui ont surpris Paris: après une ouverture splendide de Wahbi Khazri, Denis Bouanga a repris victorieusement un tir de Kolodziejczak repoussé par Gianluigi Donnarumma (23e).

Piqué au vif, le PSG s'est créé plusieurs occasions de revenir à la marque. Mais le gardien de l'ASSE, Etienne Green a livré une grande performance en s'opposant devant Kylian Mbappé (14e, 40e, 41e) mais aussi face à Neymar (40e).

Saint-Étienne – PSG 1-3

Saint-Étienne – PSG 1-3

28.11.2021

Trois passes décisives pour Messi

Le portier n'a rien pu faire, en revanche, sur le but inscrit de la tête par Marquinhos (45e+2) à la réception d'un coup franc joué par Lionel Messi accordé pour une faute de Kolodzieczak sur Mbappé.

L'exclusion du Stéphanois ne semblait pas franchement s'imposer. Mais l'arbitre, Jérôme Brisard, a probablement estimé une position de dernier défenseur ou qu'il annulait une occasion de but alors que Nadé paraissait pouvoir revenir sur le Parisien.

Quoi qu'il en soit, avec une mi-temps en infériorité numérique, la mission est apparu impossible pour les Verts qui avait plutôt livré une première période solide.

Ils ont finalement, et logiquement, cédé en fin de partie sur un but d'Angel Di Maria, servi par Messi (2-1, 79e). L'Argentin a encore délivré le centre qui a permis à Marquinhos de réaliser un doublé, de la tête pour porter le score à 3-1 (90+1).

Mais au final, la performance du PSG ne lève pas les doutes sur le niveau de jeu affiché depuis le début de saison malgré les treize victoires en quinze journées en championnat.

Et la position de l'entraîneur Mauricio Pochettino, arrivé il y a quasiment un an, reste incertaine après une semaine marquée par des rumeurs de départ et les spéculations autour d'un possible intérêt parisien pour Zinédine Zidane, démenti vendredi à l'AFP par le directeur sportif Leonardo.

Au moins Paris a-t-il renoué avec la victoire après son revers (2-1) mercredi contre Manchester City, malgré la qualification obtenue pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Mais malgré leur supériorité numérique, les Parisiens ont parfois été beaucoup trop statiques, à l'image de son carré «magique» Neymar, Messi, Mbappé et Di Maria qui s'est trop rarement bien trouvé et n'a pas réussi à élever le rythme face à un adversaire recroquevillé en défense.



ATS