Marco Walker : "On ne veut rien avoir à faire avec les trois dernières places"

Chris Geiger, à Riddes

22.7.2021

Chris Geiger, à Riddes

22.7.2021

Le saison 2021/2022 de Super League débute dimanche pour le FC Sion de Marco Walker. A l'image de son club, l'entraîneur valaisan semble serein à trois jours du derby du Rhône face au Servette FC.

Marco Walker semble serein à trois jours du début de la saison.
Keystone

Le calme après la tempête ? Après un nouvel exercice décevant, soldé fin mai par un maintien peu glorieux face au FC Thoune lors d'un barrage longtemps inespéré, le FC Sion semble vouloir repartir sur de bonnes bases.

Dirigeants, staff technique ou joueurs, tous dégagent une certaine forme de tranquillité à quelques jours du coup d'envoi de la nouvelle saison de Super League. Une ambiance générale plutôt inhabituelle en Valais.

Il faut dire qu'avec trois succès (Yverdon, Sochaux, Strasbourg) pour un revers (Lausanne), la préparation des Sédunois s'est globalement bien déroulée. De quoi réjouir Marco Walker, arrivé mi-mars à Tourbillon et prolongé début juin par le président Christian Constantin.

"On a bien travaillé, peut-être un peu trop au goût des joueurs (rires) ! On a eu l'occasion d'effectuer beaucoup de changements et de rotations lors des matches amicaux. Mon idée était de voir les différentes affinités sur le terrain et de découvrir les joueurs de retour de prêt", a d'abord expliqué l'entraîneur valaisan.

Avant de se projeter sur l'exercice à venir, lequel débute dimanche (16h30/blue Sports) à domicile face à l'ennemi servettien.



"Je suis sûr qu'on est prêts"

"Je suis sûr qu'on est prêts, mais c'est sur le terrain qu'il faudra le prouver. On veut commencer la saison aussi bien qu'on a terminé la dernière, avec des émotions positives. Les qualités de groupe avaient alors permis au FC Sion de se sauver. 'Mourir plutôt que perdre' : voilà la mentalité qu'on devra encore avoir en entrant sur le terrain cette saison. Si on ajoute à cela nos qualités tactiques et techniques, alors on devrait faire une bonne saison", a prédit le Soleurois.

Le début de l'exercice ne s'annonce toutefois pas simple pour le FC Sion qui va affronter successivement le Servette FC, le FC Bâle puis les BSC Young Boys. Trois rencontres de prime abord compliquées pour le technicien alémanique, lequel ne partage pas du tout ce constat.

"Arrêtez avec cela. On commence avec trois matches, c'est tout. On doit de toute manière jouer contre tout le monde. Le but est d'être immédiatement dans le coup, en réalisant de bons matches et en faisant des points. Pour y parvenir, on devra conserver notre assise défensive et améliorer notre jeu quand on a la possession du ballon. Ce qui est clair, c'est qu'on ne veut rien avoir à faire avec les trois dernières places", a tonné le coach de 51 ans.

Après trois exercices bouclés aux 8e ou 9e rangs, il serait effectivement grand temps pour le FC Sion de se donner un bon bol d'air frais. 

Trois questions à... Barthélémy Constantin

  • Barthélémy Constantin, où se situe le FC Sion dans la hiérarchie de la Super League à l'aube de cette nouvelle saison ?
  • "On occupe quelle place actuellement, la septième car on débute avec un S, non ? Plus sérieusement, cela reste très théorique sur le papier. On verra dimanche (ndlr : contre le Servette FC) si on a bien travaillé durant cette période sans compétition. On n'est pas là pour parler ni pour faire des pronostics, mais bien pour avoir des résultats."
  • Plus globalement, quel est le projet du club ?
  • "On est actuellement en pleine restructuration. Cette dernière passe évidemment par un renforcement de notre effectif par rapport à celui de la saison passée. On est toutefois assez limité dans nos mouvements en raison du Covid-19. Marco (ndlr : Walker) est arrivé au mois de mars pour la mission commando. Cette mission était spéciale et elle ne nous a pas permis de préparer l'avenir dans l'immédiat. On peut désormais le faire ensemble, ce qui est une bonne chose. Notre restructuration passe aussi et surtout par notre manière de travailler au quotidien, à savoir sur les plans médical, technique et administratif. Luca Pulici est ainsi le nouveau médecin-chef du club. Il possède une expérience du haut niveau et va nous amener un plus, notamment sur le plan de la récupération. De son côté, Alexandre Kerveillant est venu renforcer le staff en qualité d'analyste vidéo. Il arrive avec de nouveaux modes de fonctionnement. L'arrivée de Massimo Cosentino en tant que directeur général est également très importante pour permettre au club de progresser. On veut également développer une cellule de recrutement pour le sportif, une autre de marketing pour l'administratif."
  • Finalement, où en est le FC Sion sur le marché des transferts ?
  • "On est actuellement sur Marquinhos Cipriano, le latéral gauche du Shakhtar Donetsk. On est en train d'avancer sur cette piste, mais ce n'est pas la seule. Il y aura encore des mouvements, que ce soit au niveau des arrivées et des départs."