"Pas de partage !" - le Qatar n'a jamais pensé à coorganiser

ATS

5.12.2018

Le Qatar n'a pas tenu de discussions avec d'autres pays pour coorganiser la Coupe du monde 2022, ont assuré les organisateurs. Une telle idée avait été lancée par le président de la FIFA Gianni Infantino.

Nasser al-Khater est le secrétaire général du comité d'organisation qatari.
Keystone

"Nous n'avons pas eu de discussions autour d'un partage" des matches avec un ou plusieurs autres pays, a affirmé Nasser al-Khater, secrétaire général adjoint du comité organisateur du Mondial 2022. Il y a quelques jours, Gianni Infantino, qui envisage déjà d'élargir le nombre de participants à 48 nations dès la prochaine édition, avait évoqué la possibilité d'une Coupe du monde 2022 qui ne serait pas seulement hébergée au Qatar, mais aussi dans d'autres pays du Golfe persique.

En cas d'élargissement de la compétition, le nombre de matches passerait de 64 à 80, ce qui compliquerait la tâche pour le petit émirat. Le président de la FIFA a même suggéré qu'un tel processus pourrait contribuer à la paix au Moyen-Orient, à un moment où le Qatar est au centre de la pire crise diplomatique du Golfe depuis des années.

Retour à la page d'accueilRetour au sport