Premier League: trois centres d'entraînement ouvrent

ATS

27.4.2020

Arsenal, Brighton et West Ham ont rouvert leurs centres d'entraînement à leurs joueurs. Ils l'ont fait de façon très contrôlée, afin de préparer un éventuel reprise du Championnat d'Angleterre début juin.

Granit Xhaka et Arsenal sont de retour au centre d'entraînement.
Keystone

Brighton a annoncé dans un communiqué qu'il autorisait «un accès restreint aux terrains extérieurs (...) aux joueurs de l'équipe première, pour des entraînements individuels facultatifs». «Les joueurs devront faire une réservation et se verront attribuer des créneaux horaires d'arrivée échelonnés, ainsi qu'une partie du terrain pour s'entraîner», tout en respectant scrupuleusement les règles de distanciation sociale à leur arrivée et au départ, a précisé le club du sud de l'Angleterre.

Un porte-parole de West Ham a, de son côté, indiqué que les joueurs vivant en appartement ou n'ayant pas d'accès aisé à de grands espaces pour leurs exercices physiques, ont été autorisés à venir s'entraîner au club. «L'accès sera limité à un joueur à la fois et toutes les sessions seront effectuées en conformité avec les directives du gouvernement», a-t-il souligné.

Enfin, Arsenal a confirmé que les joueurs seront autorisés cette semaine à venir au centre d'entraînement des Gunners, mais là encore sous surveillance stricte. D'autres clubs comme Bournemouth, Burnley, Crystal Palace ou Sheffield United préparent aussi leurs joueurs à une reprise très progressive des entraînements.

Selon plusieurs médias, la Premier League se serait entendue sur le projet «Restart» (redémarrage) qui vise un retour à la compétition le 8 juin prochain, mais à huis clos et dans un nombre limité de stades, pour limiter les risques de propagation du coronavirus. La reprise «officielle» de l'entraînement serait fixée au 18 mai, laissant trois semaines aux clubs pour se préparer à disputer les 92 rencontres restantes.

Si le titre de champion semble promis à Liverpool, les places européennes et de relégations sont loin d'être figées après 29 journées en Premier League. Une reprise de la compétitions serait appuyée par le gouvernement, dans le football comme dans le rugby, le cricket ou d'autres sports, afin d'améliorer le moral des Britanniques, écrit même le quotidien The Times, lundi.

Retour à la page d'accueilRetour au sport