Puertas taille patron, "Kuki" voit rouge, Sion déçoit

Chris Geiger, à Sion

18.10.2020 - 18:19

Le FC Sion et le Lausanne-Sport se sont quittés sur un triste match nul (0-0) dimanche lors de la 4e journée de Super League. La grosse performance de Cameron Puertas, la première mi-temps insipide des Valaisans et le carton rouge écopé par Stjepan Kukuruzovic: voici les trois points à retenir de ce derby romand.

Sion – Lausanne 0-0

Sion – Lausanne 0-0

Raiffeisen Super League, 4ème journée, Saison 20/21

18.10.2020

On a aimé...

... l'excellente performance de Cameron Puertas. Le demi lausannois a surnagé à mi-terrain en grattant un nombre incalculable de ballons. Auteur d'un excellent début d'exercice dans l'élite, le Vaudois a multiplié les courses à haute intensité aux quatre coins du terrain. Percutant balle aux pieds, le jeune milieu de 22 ans a régulièrement perforé les lignes grâce à son aisance technique et à sa puissance. Il a ainsi obtenu de nombreuses fautes en sa faveur, permettant à sa formation de respirer. Il est assurément en train de devenir le véritable patron de l'entre-jeu du LS.



On a moins aimé...

... la prestation offerte par le FC Sion, surtout en première période. Fébriles, les Valaisans ont enchaîné les mauvaises relances et ont souffert à la construction depuis les bases arrières. Les hommes de Fabio Grosso ont aussi laissé beaucoup trop de libertés à leurs adversaires, lesquels ne se sont pas privés pour s'engouffrer entre les lignes. De l'autre côté du terrain, la formation du président Christian Constantin s'est montrée inoffensive. A l'image de Matteo Tosetti, les Sédunois se sont montrés sans idée. Surtout, ils ont cruellement manqué d'automatismes. Quelques sifflets et agacements ont d'ailleurs parcouru les tribunes de Tourbillon à l'heure du thé. Le second acte a été légèrement plus abouti, notamment grâce à la supériorité numérique.



Le facteur X

Le carton rouge de Stjepan Kukuruzovic (56e). Renvoyé prématurément aux vestiaires pour deux avertissements inutiles concédés à mi-terrain, le capitaine lausannois n'a pas tenu son rang et a brisé l'élan de son équipe. Le demi vaudois a également contraint son entraîneur Giorgio Contini à sortir Joël Monteiro (60e), se privant ainsi d'une certaine vitesse dans les transitions. Cette expulsion a aussi permis à un FC Sion jusqu'alors malmené de reprendre quelque peu confiance, la possession du ballon et, globalement, le contrôle de la rencontre. L'entrée en jeu de Guillaume Hoarau à l'heure de jeu a également permis aux Valaisans de reprendre quelques couleurs en trouvant un point d'appui sur le front de l'attaque.



Retour à la page d'accueilRetour au sport