Victime de cris racistes, Marega a quitté le terrain

ATS

16.2.2020

L'attaquant franco-malien de Porto, Moussa Marega (28 ans), victime de cris racistes sur la pelouse du Vitoria Guimaeres, a décidé de quitter le terrain à la 71e minute d'un match du Championnat du Portugal dimanche.

Rassismus-Eklat: Porto-Stürmer Marega verlässt wutentbrannt den Platz

Rassismus-Eklat: Porto-Stürmer Marega verlässt wutentbrannt den Platz

Der Sieg von Porto bei Vitoria Guimarães wird von einem Eklat überschattet. Wenige Minuten nach seinem Siegtor zum 2:1 (1:0) in der 60. Minute verlässt Torschütze Moussa Marega das Spielfeld und reagiert damit auf rassistische Beleidigungen.

17.02.2020

Après avoir signé le but de la victoire 2-1 de son équipe (60e), Marega l'a célébré avec un des sièges noirs du stade qui lui avait été lancé depuis les gradins, ce qui lui a valu un carton jaune.

Puis, excédé par les chants racistes et les cris de singe qu'il a entendus, il a décidé de quitter la pelouse onze minutes plus tard.

Certains de ses coéquipiers et certains joueurs adverses ont tenté de l'en dissuader, mais le joueur est quand même retourné aux vestiaires quelques minutes plus tard, escorté par des membres du staff technique de Porto. Il a finalement été remplacé par Wilson Manafa (71e).

Ancien joueur du Vitoria Guimaeres (2016-2017), l'attaquant international malien, né aux Ulis (banlieue de Paris), a pénétré dans le tunnel menant aux vestiaires en pointant ses deux pouces vers le bas en signe de désapprobation en direction des gradins du stade de Guimaeres, après avoir adressé des doigts d'honneur au public.

Retour à la page d'accueilRetour au sport