Xamax - Servette: Schalk au top, Haile-Selassie en flop

Chris Geiger, à Neuchâtel.

6.10.2019

Le 100e derby entre NE Xamax et le Servette FC n'a pas désigné de vainqueur (2-2) samedi à la Maladière. Si les Genevois ont dominé la première mi-temps - à l'image d'un Alex Schalk étincelant -, les Neuchâtelois ont pris le dessus après la pause grâce notamment à Raphaël Nuzzolo. Voici les tops et les flops de la rencontre.

Xamax – Servette 2:2

Xamax – Servette 2:2

Raiffeisen Super League, 10ème journée, Saison 19/20

05.10.2019

Les 3 tops du derby:

#  1

Milieu, Servette FC

Alex Schalk

A l'image de son pendant à droite Varol Tasar, le Néerlandais s'est montré très percutant dans son couloir gauche, malgré quelques absences défensives. L'ancien joueur de Ross Country s'est surtout montré décisif sur les deux réussites de sa formation. Alex Schalk a tout d'abord fait preuve d'une belle vision en renversant le jeu sur Varol Tasar, auteur d'un magnifique but. Il a ensuite délivré un caviar à Gaël Oudoua sur une passe en retrait parfaite. Sorti à l'heure de jeu (61e) avec le sentiment du devoir accompli.

#  2

Attaquant, NE Xamax

Raphaël Nuzzolo

Ce n'était certes pas le meilleur match de Raphaël Nuzzolo, mais le numéro 14 neuchâtelois a su se rendre doublement décisif. Souvent imprécis en début de partie, notamment à la construction, le buteur xamaxien est ensuite monté en puissance au fil de la rencontre. Très généreux dans l'effort, l'ancien joueur des Young Boys a multiplié les appels de balle sur le front de l'attaque. Mais le Biennois a surtout signé un but et une passe décisive. Il a d'abord intelligemment remisé de la tête sur la réduction du score signée Gaëtan Karlen (50e). Il a ensuite obtenu puis transformé le (généreux) penalty sur l'égalisation des "Rouge et Noir" (78e). Le sauveur, encore et toujours.

#  3

Défenseur, NE Xamax

Léo Seydoux

Très remuant dans son couloir, le latéral droit xamaxien s'est montré très généreux dans l'effort. Disponible offensivement, l'ex-junior des Young Boys a proposé beaucoup de solutions à ses partenaires. Il a également démontré de belles qualités techniques, notamment de passes et de centres. Le Fribourgeois a globalement bien bloqué son couloir, notamment dès la demi-heure de jeu et le réajustement tactique réussi par son entraîneur Joël Magnin. A noter toutefois que le deuxième but grenat trouve son origine du côté de Léo Seydoux.

Les 3 flops du derby:

#  1

Milieu, NE Xamax

Maren Haile-Selassie

Lorsqu'un joueur (valide) est remplacé dès la 31e minute de jeu, c'est généralement mauvais signe. Victime du réajustement tactique de Joël Magnin, Maren Haile-Selassie n'a pas répondu aux attentes jusqu'à sa sortie, à l'image de tous ses coéquipiers. Il a d'ailleurs été (in)directement impliqué sur les deux réussites genevoises. Sur l'ouverture du score, Alex Schalk - présent dans la zone du demi neuchâtelois - n'a ainsi eu aucune opposition pour réussir sa transversale en direction de Varol Tasar. Le deuxième but grenat signé Gaël Ondoua a aussi trouvé son origine sur le flanc droit xamaxien, celui de l'international suisse M20. L'entrée de Charles Doudin a permis de stabiliser le milieu de terrain des "Rouge et Noir".

#  2

Arbitre

Stefan Horisberger

Pour sa grande première en Super League, l'homme en noir a vécu une soirée difficile du côté de la Maladière. Dès la 45e... seconde de jeu, l'arbitre a voulu asseoir son autorité en avertissant Janick Kamber. Le problème? Aucune ligne directrice claire n'a ensuite été suivie par le directeur de jeu. Au total, sept cartons jaunes ont été distribués durant ce derby à l'état d'esprit plutôt correct. Une polémique a aussi vu le jour suite au penalty accordé à Raphaël Nuzzolo et à Neuchâtel Xamax en fin de match (78e). Car si faute il y avait, elle était des plus légères. Stefan Horisberger mérite toutefois une seconde chance dans l'élite du football suisse.

#  3

Attaquant, Servette FC

Koro Kone

Qualifier Koro Kone de flop est cruel voire peut-être excessif. Comme à son habitude, l'avant ivoirien a été très remuant et généreux sur le front de l'attaque genevoise. Mais Servette a besoin d'un tueur devant le but adverse. Force est de constater que l'ancien joueur de Boulogne n'y arrive pas cette saison en Super League (0 but, 0 passe décisive). Auteur de 11 réussites la saison dernière à l'échelon inférieur, le natif d'Abidjan a une nouvelle vendangé plusieurs opportunités samedi en première période (32e, 38e). Des occasions qui auraient permis au SFC de mener 0-3... et qui auraient assurément tué le match. Inefficace.

Retour à la page d'accueilRetour au sport