National League

Fribourg fessé dans le nouvel écrin d'Ambri, Genève sue

ATS

11.9.2021

ATS

11.9.2021

En National League, Ambri n'a pas manqué son entrée dans son nouvel écrin. Les Léventins ont dominé Fribourg 6-2, alors que Genève l'a emporté 5-4 tab à Langnau.

Ambri-Piotta a inauguré sa patinoire flambant neuve de la plus belle des manières.
Keystone

6775 spectateurs ont rempli cette nouvelle enceinte pour une première soirée de rêve côté biancoblu. On imaginait les Tessinois entrer dans la partie comme des avions et c'est bien ce qui s'est passé. Emmenés par un Brandon Kozun en feu (2 buts/1 assist), les Léventins ont rapidement pris trois longueurs d'avance avant la 9e minute.

Les Dragons ont laissé passer l'orage et Christian Dubé a choisi de remplacer Hughes par Berra après le 3-0. Le Zurichois a permis à sa défense de reprendre ses esprits. Walser a réduit la marque et Fribourg a mieux maîtrisé la rondelle. Mais il était presque écrit que les Tessinois devaient sortir vainqueurs de ce match inaugural.

Le but d'Isacco Dotti à la 24e, sur une erreur de Furrer, a pu être «gommé» par une réussite de Bykov. Mais pas celui de McMillan à 24 secondes de la fin du tiers médian. Frustrés, les Fribourgeois n'ont pas montré leur meilleur visage en fin de rencontre. Ils n'ont en outre pas été aidés par Daniele Grassi, auteur d'un mauvais coup de coude. Mais Chris DiDomenico n'a pas présenté son visage le plus intéressant.

Genève ramène deux points

Sans aller parler de la revanche des cancres de la saison passée, on voit qu'en ce début de saison les «faibles» sont plus solides que l'an dernier. Outre Ambri-Piotta, on peut saluer les performances de Langnau. Bons contre Lugano et même s'ils ont fini par s'incliner aux tirs au but, les Tigres ont été opiniâtres face à Genève-Servette.

Et surtout les Emmentalois peuvent compter sur de très bons étrangers. Jesper Olofsson et Aleksi Saarela ont chacun signé un doublé avec deux assists pour Harri Pesonen. Heureusement que ceux de Genève-Servette ne sont pas en reste avec notamment Henrik Tömmernes et Valtteri Filppula, bien aidés par un Vermin inspiré. A noter que le nouvel attaquant grenat, Josh Jooris, a signé une passe décisive sur le but de Moy. On se gardera pourtant de faire des grandes théories après moins d'une semaine de jeu.

Le caractère biennois

Bienne poursuit son parcours immaculé avec un succès 6-4 à Rapperswil. Et il convient de souligner le caractère des hommes d'Antti Törmänen. Menés 4-2 à la suite d'un but d'Eggenberger (46e), les Seelandais se sont offert un renversement de situation admirable en un peu plus de trois minutes. Rathgeb, Sallinen, Kessler et Haas ont donné l'avantage aux Biennois.



Dans le match au sommet entre les deux immenses favoris du championnat, c'est Zoug qui a marqué son territoire. Enfin, si l'on peut parler de marquage de territoire après un succès 5-4 ap. Comme Fribourg, Zurich a encaissé trois buts en moins de dix minutes, mais les hommes de Grönborg ont su trouver les ressources pour revenir. Le champion en titre a tout de même récolté le deuxième point grâce à Klingberg (64e).

Dans le dernier match, Davos a infligé à Berne sa troisième défaite de rang. Les Grisons se sont imposés 3-1. Les Davosiens ont dominé les Ours 21-4 (!) au niveau des tirs dans le troisième tiers.