National League

Furrer crucifie Lausanne au bout de la nuit !

ats

30.3.2022 - 00:35

Fribourg mène 2-1 dans sa série de quarts de finale de National League face à Lausanne. Un succès 3-2 obtenu au terme de la 3e prolongation grâce à Philippe Furrer.

Philippe Furrer a marqué le but de la victoire pour Fribourg.
KEYSTONE

ats

30.3.2022 - 00:35

Mais quelle série entre Fribourg et Lausanne! Deux formations proches et des émotions au paroxysme dans des patinoires combles. Dans ce type de rencontre, on sait qu'on va pouvoir sortir le poncif en disant que cela se joue sur des détails et c'est vrai. D'autant plus en mort subite où la moindre erreur coûte un point.

Et à ce petit jeu forcément un peu cruel, c'est Fribourg qui a terminé la rencontre avec le sourire sur un exploit de Philippe Furrer. Le défenseur bernois, excellent dans cette série, a débordé sur la gauche puis feinté Genazzi qui s'est couché avant de battre Boltshauser du revers entre les jambes. Un but tombé après 104'58 de jeu et alors que Lausanne avait bénéficié d'un power-play juste avant. Mais les Lausannois ont une fois encore fait preuve de stérilité dans ce domaine.

Avant cette conclusion, on a vu un LHC qui s'est mis tout seul dans la mouise en subissant deux pénalités presque coup sur coup. Avec plus de 90 secondes en double supériorité numérique et vu la qualité de leur power-play, il était écrit que les Fribourgeois allaient ouvrir le score. Ils ont même fait mieux puisqu'après le 1-0 à la 12e sur un très joli tir de Julien Sprunger, les Dragons ont doublé la mise à la 13e à 5 contre 4 grâce à DiDomenico superbement servi par Desharnais.

Forts de leur handicap de deux buts, les Lausannois ont serré le jeu. Et comme leur jeu à égalité numérique ne va pas si mal que ça, c'est de cette manière qu'ils sont revenus au score via Emilijius Krakauskas à la 27e. Que la révolte vienne de la quatrième ligne montre que les forces principales se sont annulées et que la simplicité du jeu en mettant de la pression est véritablement l'apanage des lignes «du bas».

C'est pourtant l'une des stars lausannoises qui a réussi l'égalisation à la 44e. Parfaitement servi par Bozon, Christoph Bertschy a pu battre Berra. Marchon a eu un puck de but, tout comme Paré lors de la première prolongation. Mais la canne de Dave Sutter a sauvé Gottéron. Mais ça on l'a vraiment compris lorsque Furrer a inscrit le 3-2.


ats