L'Ours avantagé ? - "On connaît le bonus bernois..."

Bugnon Michaël

13.3.2018

Le Genève-Servette HC n'a de loin pas commencé de la meilleure des manières les playoff version 2018. Défaits 7-0 à Berne, les Aigles se sont sentis lésés par l'arbitrage, ou en tout cas leur top-scorer Tanner Richard.

2ème acte ce soir: Tanner Richard doit oublier le premier match raté.
Keystone

Au moment d'aborder l'acte II des playoff de National League, il est temps de revenir sur les premières parties de samedi soir passé. À Berne, le Genève-Servette HC a sombré face au grand favori de la capitale. Score final 7-0.

Heureusement, une série, ça se joue sur sept matches et, finalement, ça ne fait que 1 à 0... Une petite consolation pour des Genevois qui en avaient gros sur le coeur après la rencontre.

À l'image du top-scorer Tanner Richard, énérvé par l'arbitrage du soir: "À chaque fois que nous administrions une charge, nous ramassions une pénalité et les autres pas. On connaît tous le bonus bernois..." s'est-il exprimé au micro de la SRF au terme de la lourde défaite.

Réelle tendance ou mauvais perdant ?

Au vu du score final et des statistiques, difficile de donner raison à l'attaquant grenat. La première pénalité du match a été donnée au Bernois Randegger alors que les Genevois ont écopé de leur première pénalité après près de 30 minutes de jeu ! Le score était alors déjà de 5 à 0...

Dès lors oui, les sanctions se sont enchainées, notamment au troisième tiers. Mais même quelqu'un qui n'aurait pas vu ces vingt dernières minutes pourrait penser, a priori à raison, que ces nombreuses pénalités sont surtout dues à de la frustration plutôt qu'à un avantage véritable offert aux Ours.

Le GSHC reste muet

Contacté par le journaliste du Matin Frédéric Lovis, le club genevois n'a pas voulu rentrer dans le débat.

Le Community Manager du GSHC a annoncé ne pas vouloir commenter les événements de samedi et que le club préférait se concentrer sur le deuxième acte de ce soir.

Une deuxième rencontre clé pour les Romands

Tout comme le Genève-Servette HC, Fribourg-Gottéron et le HC Bienne sont menés 1 à 0 dans leurs séries respectives. Les Dragons reçoivent Lugano pour une revanche de samedi. Les Tessinois s'étaient alors imposés 6-2 grâce à un Grégory Hofmann en feu.

Du côté biennois, le son de cloche est le même. Sauf que les hommes de Antti Tormänen ont de leur côté carrément perdu l'avantage de la glace en s'inclinant à la Tissot Arena sur le score de 5-2 face au HC Davos.

Retour à la page d'accueil