Berne fait le break face à Zoug

18.4.2019 - 22:42, ATS

Berne a fait le break en finale de National League. Vainqueurs 3-1 à Zoug, les hommes de Jalonen mènent 3-1 dans une série qu'ils auront l'occasion de conclure dès samedi dans leur antre.

Gaëtan Haas a été énorme jeudi soir à Zoug lors de l'acte IV de la finale
Source: KEYSTONE/ALEXANDRA WEY

Le «SCB» a donc toutes les cartes en main pour cueillir le 16e titre de son histoire, qui serait le troisième en quatre ans. Seuls les Zurich Lions, à deux reprises même (2001 et 2012), sont parvenus à remporter une finale en ayant été menés 3-1. Mais la finale de 2012 hante toujours les esprits bernois.

Car c'est bien le CP Berne de Martin Plüss et Ivo Rüthemann qui avait été victime du deuxième exploit du «Z», avec pourtant une 5e et une 7e parties à jouer à la maison. Les Ours avaient été battus en prolongation dans l'Acte V avant de s'incliner 2-1 dans le match décisif sur un but marqué à... 2''5 de la fin du temps réglementaire.

Reste que le club du CEO Marc Lüthi a parfaitement digéré cet échec retentissant. Il reste sur trois finales gagnées consécutivement, en 2013, 2016 et 2017, la dernière face à Zoug. Qui était alors parvenu à recoller à 2-2 en s'imposant en «overtime» dans un 5e match disputé en Suisse centrale, mais avait nettement subi la loi du «SCB» dans les deux rencontres suivantes (6-1 puis 5-1)...

Berne bien plus réaliste

Il n'a pourtant pas manqué grand-chose à Zoug. Sous pression après avoir subi deux défaites d'affilée, la troupe de Dan Tangnes a entamé cette partie comme elle le devait, en mettant (enfin) à nouveau du rythme. Et elle a nettement dominé les débats dans le tiers initial, réussissant 11 tirs cadrés contre 3 pour leurs adversaires. Mais elle a fini par payer son manque d'efficacité.

Profitant d'un long power-play provoqué par deux pénalités zougoises, Berne a ainsi pu ouvrir la marque pour la quatrième fois dans cette finale. C'est Gaëtan Haas, déjà auteur du 1-0 lors du deuxième match samedi dernier, qui a trouvé la faille à la 25e sur le 6e tir cadré par son équipe. L'ancien Biennois a doublé la mise douze minutes plus tard, sur un rebond accordé par Tobias Stephan.

L'autre grand homme du match fut Leonardo Genoni. Le futur Zougois s'est fait l'auteur de 36 arrêts (16 pour Tobias Stephan). Il en était déjà à 24 parades lorsque Gaëtan Haas a doublé l'avantage des Bernois sur leur 10e tir cadré! Le Zurichois n'a capitulé qu'une seule fois, à la 45e, sur un but de Lino Martschini marqué en supériorité numérique. Et c'est Mark Arcobello qui a scellé le score dans la cage vide, à 2'09 de la fin du match.

Retour à la page d'accueilRetour au sport

Plus d'articles