Un seul pays organisateur pour le Mondial 2021

ATS

2.2.2021

Le Championnat du monde 2021 se déroulera entièrement à Riga. La capitale lettone reprend donc la place laissée vacante après le retrait de la moitié de la compétition au Bélarus.

L'IIHF, dirigée par René Fasel, a décidé d'attribuer le Mondial 2021 à la Lettonie uniquement.
Keystone

C'est finalement la solution la plus logique qui a été choisie par l'IIHF. Désignée co-organisatrice de l'événement avec le Bélarus, la Lettonie récupère ainsi l'entier du tournoi. Le pays dirigé par Alexandre Loukachenko s'est vu retirer l'organisation à cause de l'instabilité qui règne depuis quelques mois et le régime sévère à l'égard des opposants. Bratislava et Herning s'étaient aussi portés candidats.

"N'avoir qu'un seul pays et même une seule ville simplifie grandement l'organisation, explique le président de l'IIHF, René Fasel, à l'agence Keystone-ATS. On peut mettre toutes les équipes dans un seul hôtel moderne et rénové qui a plus de 500 chambres."

Le fait que les deux enceintes soient séparées par moins de 200 mètres permettra au besoin l'implantation d'une bulle sanitaire. "On avait fait ça à Edmonton pour le Mondial M20 entre Noël et Nouvel An, rappelle le Fribourgeois. Pour éviter que les joueurs se rencontrent, ils avaient tous une app sur leur téléphone."



La Riga Arena devient de facto le lieu principal du tournoi et accueillera les équipes du groupe B, ainsi que les demi-finales et la finale. L'Olympic Sports Centre est pour sa part transformé en une patinoire de 6000 places assises et accueillera les formations du groupe A, dont la Suisse, et deux quarts de finale.

L'éventuel accueil de spectateurs sera décidé plus tard en regard de la situation épidémiologique. "On table sur le pire scénario possible, poursuit René Fasel. A savoir une bulle hermétique. Et selon le développement de la situation avec la vaccination, on pourra peut-être alléger le dispositif. Notre mission première est de protéger les joueurs et le reste de l'encadrement, mais aussi les supporters éventuels. Il s'agira de voir où on en est à fin mars/début avril. En tout cas on sera prêt si on doit émettre rapidement des billets."

Et le président de la Fédération internationale de conclure: "Je vois un Mondial avec des spectateurs. Peut-être avec 20, 30 ou 40% de capacité. Mais je suis toujours optimiste."



Retour à la page d'accueilRetour au sport