Hockey

L'exploit des Suissesses au Mondial ne tient pas du hasard

sfy, ats

29.8.2021 - 13:13

sfy, ats

29.8.2021 - 13:13

Les Suissesses, en battant la Russie (3-2 ap) en quarts de finale à Calgary, se sont donné le droit de rêver à une deuxième médaille au Championnat du monde, après le bronze de 2012. Prochain adversaire, le Canada, dix fois champion du monde.

Les Suissesses peuvent rêver d'une deuxième médaille mondiale.
Keystone

Les joueuses à la feuille d'érable détiennent le record du nombre de titres. Mais leur dernier sacre remonte à neuf ans. Il y a deux ans, elles avaient même été éliminées en demi-finale, par la Finlande.

Les Canadiennes partiront nettement favorites contre les Suissesses pour la demi-finale dans la nuit de lundi à mardi, mais elles ne paraissent plus invincibles.

Les Helvètes ont démontré contre les Russes (qui jouaient sous le pavillon de leur comité olympique) une combativité de tous les instants et un mental de fer. Elles sont revenues après avoir été menées 2-0 jusqu'à la 50e.



Lors de l'hymne national après la victoire, le sélectionneur Colin Muller est apparu très ému. Pourtant, l'homme a déjà un solide vécu. Il était coach assistant en 2013 lorsque l'équipe de Suisse masculine a décroché la médaille d'argent en Suède.

Lara Stalder, leader de la sélection helvétique, a vu dans le quart de finale contre la Russie des parallèles avec la rencontre pour la médaille de bronze aux JO de Sotchi en 2014. Les Suissesses étaient menées 2-0 après 40' contre la Suède, avant de renverser la vapeur.

Et comme en 2014, la sélection était déjà assurée cette année d'une place en quart de finale avant même le début du tournoi puisqu'elle figurait dans la poule la plus forte. A Calgary comme à Sotchi, il convenait d'être prêtes «simplement» pour le jour J, celui des quarts. Mission accomplie.

Centre OYM magnifique

Cette place en demi-finale peut être vue comme la récompense des efforts menés pour promouvoir la relève. Depuis l'an dernier, une douzaine de joueuses prometteuses s'entraînent au centre pour le sport d'élite OYM à Cham, qui rassemble également des spécialistes d'athlétisme comme le coureur de 400 m Ricky Petrucciani.

«Il n'existe rien de comparable au monde», s'extasie Colin Muller au sujet de ce complexe très bien équipé, construit pour une centaine de millions de francs par le président de l'EV Zoug Hans-Peter Strebel.

Les Suissesses accèdent au dernier carré d'un Mondial pour la troisième fois, après 2008 et 2012. En cas de défaite contre le Canada, elles joueraient «la petite finale» pour la médaille de bronze. Il y a neuf ans, elles avaient remporté leur match pour le bronze contre la Finlande.

sfy, ats