Cyclisme

Bradley Wiggins tacle la formation Ineos

Teleclub NL

17.9.2020

Vainqueur du Tour de France en 2012, Bradley Wiggins n'a pas été très tendre avec son ancienne équipe Sky, devenue Ineos. Le Britannique a notamment critiqué la gestion de son ex-formation, qui a vu son leader Egan Bernal abandonné mercredi sur la Grande Boucle 2020.

Bradley Wiggins avait remporté le Tour de France en 2012 avec la formation Sky, devenue Ineos.
Keystone

Ancien membre de l'équipe Sky (devenue Ineos) et vainqueur du Tour de France 2012, Bradley Wiggins n'a pas mâché ses mots à l'égard de son ancien employeur, pour qui la course à la victoire finale sur la Grande Boucle 2020 a viré au fiasco.

Après avoir écarté les deux anciens champions Geraint Thomas (en 2018) et Chris Froome (en 2013, 2015, 2016 et 2017) avant le départ donné à Nice, la formation britannique a, en effet, vu son hégémonie sur le Tour (7 succès sur 8 possibles entre 2012 et 2019) prendre fin mercredi avec l'abandon de son leader Egan Bernal.



Loin de son meilleur niveau, le maillot jaune de 2019 avait ainsi concédé près de 20 minutes sur la tête du classement général - dominé par le Slovène Primoz Roglic - après 16 étapes. À la demande de son équipe, le Colombien avait finalement décidé de jeter l'éponge.

"Cela montre que tout ne va pas bien dans cette équipe. Ils ont soutenu Bernal car c'est leur plus jeune atout", a alors estimé Wiggins dans son podcast sur "Eurosport". Avant de préciser: "Pour les autres (coureurs), l'âge ne joue pas en leur faveur. Et cela montre à quel point c'est dur de se débarrasser d'un quadruple vainqueur du Tour (Chris Froome) et d'un pur produit du système britannique, Geraint (Thomas), qui est un porte-drapeau de cette équipe ou de ce qu'elle était."

"Il y a trop de leaders dans cette équipe"

Pour le Britannique de 40 ans, qui a mis fin à carrière sportive en 2016, la gestion d'Ineos dans le cas Bernal est loin d'être irréprochable. "Ils l'ont retiré trop tard (du Tour de France). Selon eux, ils se préoccupent de sa santé, mais son dos ne va pas bien. Son genou était fini, et ils le savaient avant le Dauphiné. Donc ça montre à quel point ils pensent à son futur", a-t-il lâché, non sans une pointe d'ironie.

Actuellement blessé, Egan Bernal pourrait retrouver la compétition sur la Vuelta (du 20 octobre au 8 novembre). Un Tour d'Espagne pour lequel Chris Froome a été désigné comme leader d'Ineos.

Pour "Wiggo", la participation du coureur de 23 ans pourrait donc poser problème à la formation dirigée par Dave Brailsford. "Ils ont donné la Vuelta à Froome, les derniers restes. Mais maintenant Bernal pourrait y aller, donc qu'est-ce qui se passe avec Froome ? Il y a trop de leaders dans cette équipe", a-t-il alors pesté.

Retour à la page d'accueilRetour au sport