Doublé chinois au concours général, Pablo Brägger 12e

ATS

6.10.2017 - 09:15

Genève

La Chine a signé le doublé lors du concours général des Mondiaux de Montréal. Xiao Ruoteng a devancé Lin Chaopan pour succéder au grand absent de cette finale, le sextuple tenant du titre Kohei Uchimura, blessé à la cheville gauche lors des qualifications. Côté suisse, Pablo Brägger a pris une belle 12e place.

Ruoteng a parfaitement su tirer son épingle du jeu dans un concours ouvert en l'absence du grand favori japonais. Il n'a fait aucune faute majeure sur les six agrès, offrant à la Chine sa première victoire dans le concours général d'une grande compétition internationale depuis le succès de Yang Wei aux JO de Pékin 2008,

Belyavskiy craque

Xiao Ruoteng (21 ans) a également profité de la défaillance de David Belyavskiy: le Russe, en tête du concours avant l'ultime rotation avec plus d'un demi-point d'avance, a chuté à la barre fixe pour échouer finalement au 4e rang. Le bronze est revenu au Japonais Shirai Kenzo.

Manrique Larduet, dominateur lors des qualifications et vice-champion du monde en titre au concours général, a également failli jeudi soir. Le Cubain a dû se contenter de la 5e place après des passages en demi-teinte au sol et au cheval d'arçons.

Brägger doit récupérer

Neuvième des qualifications, Pablo Brägger n'a pas réussi le concours de sa vie, même si un gymnaste suisse n'avait pas été aussi bien classé dans le concours général d'un championnat du monde depuis... 67 ans. Une chute aux barres parallèles a jeté une ombre sur sa performance. Il n'a obtenu que 12,700 points sur cet engin, alors qu'une note similaire à celle des qualifications (14,800) lui aurait permis de figurer dans le top 8...

"Je suis satisfait de mon concours. J'ai réussi cinq très bons exercices sur six", a expliqué le St-Gallois, qui a avoué souffrir d'un refroidissement depuis quelques jours. "J'ai dû veiller à conserver suffisamment d'énergie. D'ici dimanche, le mot d'ordre c'est la récupération", a-t-il d'ailleurs souligné, lui qui disputera deux finales aux agrès (barre fixe et barres parallèles).

Si Pablo Brägger a manqué sa répétition générale aux barres parallèles, il s'est en revanche pleinement rassuré jeudi soir lors d'un passage remarquable à la barre fixe. Avec 14,500 points, le champion d'Europe 2016 de la discipline-reine a obtenu un meilleur total à cet engin que lors des qualifications. Il peut espérer conquérir une médaille à Montréal, tout comme son dauphin des Européens de Berne Oliver Hegi (4e des qualifications).

Yusof décevant

Déjà décevant lors des qualifications, Eddy Yusof a quant à lui terminé ce concours général à un modeste 19e rang. Le Zurichois, 12e aux Jeux de Rio l'été dernier, a chuté dès la première rotation au saut et il n'a pas vraiment convaincu lors de son passage au cheval d'arçons.

Retour à la page d'accueil

ATS