Stefan Küng : "S'ils annoncent la neige, vous pouvez compter sur moi"

shg, ats

26.4.2021 - 18:40

shg, ats

26.4.2021 - 18:40

Stefan Küng se présente au départ du Tour de Romandie dans une forme étincelante. Ne vient-il pas de remporter le Tour de Valence, son premier succès dans une épreuve par étapes?

Küng espère briller sur le TdR, mais pas seulement contre-la-montre.
Keystone

Déjà triple vainqueur d'étapes (en ligne) sur la boucle romande, le Thurgovien attire tous les regards du côté suisse. Parviendra-t-il cette fois-ci à s'imposer dans un contre-la-montre, un exercice dans lequel il disposera de deux opportunités lors du prologue à Oron-la-Ville ce mardi sur 4 km et dimanche à Fribourg sur 16 km ?

«Je ne sais pas quoi vous dire. Bien sûr que j'aimerais un jour remporter un «chrono» du Tour de Romandie. Mais il y a aussi les autres étapes, et comme le temps s'annonce typique de la boucle romande, je ne peux que me réjouir. S'ils annoncent la neige, vous pouvez compter sur moi», rigole-t-il.

Le rouleur de l'équipe Groupama-FDJ – qui comptera quatre Suisses au départ avec également Sébastien Reichenbach, Matteo Badilatti et Fabian Lienhard – précise qu'il ne s'intéresse pas du tout au classement général malgré sa victoire à Valence. «Il faut comparer ce qui est comparable. L'étape la plus dure en Espagne incluait une montée de 16 minutes, Thyon 2000 c'est une heure», souligne-t-il.



Stefan Küng s'est voulu rassurant, il n'est pas en train de changer. «Je n'ai toujours pas de balance chez moi ! J'ai toujours le même gabarit et les mêmes kilos à hisser», lâche le Thurgovien, qui se dit toutefois intéressé à porter le maillot jaune du Tour de Romandie, qu'il n'aurait pas disputé cette année si Paris – Roubaix n'avait pas été reporté en octobre.

«J'ai reconnu minutieusement le parcours du prologue. C'est un parcours à la sauce Tour de Romandie, accidenté et avec une côte à la fin», note le champion de Suisse de la course en ligne, qui ne craint personne même pas l'ogre italien Filippo Ganna. «Vous savez, je n'ai pas besoin de plan spécial, je l'ai déjà battu cette année.» Ce fut lors du chrono ultraplat de Tirreno-Adriatico. Küng avait alors terminé deuxième à 6'' du Belge Wout van Aert avec 5'' d'avance sur le champion du monde italien.



Reichenbach sans Pinot au Giro

De son côté, Sébastien Reichenbach est considéré comme le leader de l'équipe. Le Valaisan, qui est en préparation pour le Giro, estime que les deux étapes-clés seront celles de St-Imier et de Thyon 2000. «J'ai hâte de courir après de longues semaines de préparation chez moi», glisse-t-il.

Après la défection de Thibaut Pinot, son rôle sera différent au départ du Tour d'Italie le 8 mai. «Nous étions dans le doute depuis plusieurs mois au sujet de Thibaut et de son dos. La donne change sans sa participation. C'est la première fois que je disputerai un grand Tour sans lui. Nous serons désormais tournés vers les victoires d'étapes», explique-t-il.


shg, ats