Les "block cams" censurées après plusieurs plaintes

Teleclub NL

2.10.2019

Les caméras situées sur les starting-blocks ne seront plus utilisées lors des Mondiaux de Doha. Cette décision intervient après plusieurs plaintes de certains athlètes.

Keystone

C'est le nouveau petit "jouet" de l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF) lors des Mondiaux à Doha. Des caméras ont été installées sur le bloc de départ afin que les spectateurs puissent se retrouver en "face à face" avec les athlètes. 

Cependant, les images produites par ces caméras seront censurées jusqu'à la fin des Mondiaux après plusieurs plaintes, déposées auprès de l'IAAF. En effet, les sprinteuses allemandes, Gina Lückenkemper et Tatjana Pinto, ont critiqué la nouveauté des Championnats du monde d'athlétisme de Doha en la qualifiant de "très discutable".

La première citée a déclaré qu'elle trouvait "très désagréable de se tenir par-dessus cette caméra pour se préparer dans le starting-block dans des vêtements serrés". De son côté, la fédération allemande d'athlétisme a annoncé, dans un communiqué, avoir contacté l'IAAF pour "des questions et des irritations" à ce sujet.  

Les coureuses ont également reçu le soutien d'Amélie Ebert, membre du comité exécutif de l'association indépendante "Athleten Deutschland". "Si le mouvement de caméra habituel doit être changé pendant une compétition ou même si des positions de caméra doivent être introduites, il serait souhaitable de consulter au préalable les représentants des athlètes de l'IAAF", a-t-elle déclaré au quotidien allemand "Rheinische Post"

L'IAAF défend sa nouvelle technologie 

Ces caméras, produites par la société japonaise "Seiko", avait été présentées par l'IAAF au début du mois de septembre. Dans une vidéo de présentation, la fédération de l'athétisme avait qualifié cette nouvelle technologie comme une "perspective nouvelle" pour les fans. 

Les responsables des "block cams" ont essayé de défendre l'utilisation de ce nouveau procédé. "L'athlétisme se compose de couleurs et de mouvements extraordinaires en compétition, et nous voulons présenter tout cela au monde d'une manière nouvelle et excitante. Les nouvelles caméras capturent le moment intense juste avant le départ de la course", a déclaré James Lord, directeur de la production de l'IAAF, selon le journal allemand "Bild"

Reste à savoir si l'IAAF osera réutiliser ses caméras sur les starting-blocks à l'avenir ou si elle décidera d'abandonner sa nouvelle trouvaille en laquelle elle avait misé beaucoup. 

Retour à la page d'accueilRetour au sport