Mathias Frank veut briller à domicile

ATS

8.6.2018

Le Lucernois rêve de "faire la course tout devant" sur les routes du Tour de Suisse, qui débute ce samedi à Frauenfeld. Mais le coureur de l'AG2R devra faire face à une concurrence féroce, à commencer par Simon Spilak, lauréat l'an dernier.

Mathias Frank: "Le Tour de Suisse est l'une des courses les plus importantes pour moi, une course qui a marqué ma carrière." Dès samedi, le Lucernois compte donc bien briller sur les routes suisses.
Keystone

Mathias Frank est, cette année encore, l'un des meilleurs espoirs helvétiques à l'occasion du Tour de Suisse qui débute samedi à Frauenfeld. Mais la concurrence sera forte pour le Lucernois, même plus forte que les années précédentes.

Frank et le Tour de Suisse vivent une relation teintée d'amour et de haine. Deux fois il est paru en position de remporter le classement général, deux fois il a échoué de peu. En 2013, il portait encore le maillot de leader avant la dernière étape, un contre-la-montre en côte vers Flumserberg. Il a dû abandonner son tricot jaune à Rui Costa et s'est retrouvé au 5e rang final. Un an plus tard, il lui a manqué 33'' pour devancer le Portugais.

A l'occasion des deux dernières éditions de la boucle nationale, Mathias Frank a été en proie à des problèmes de santé. En 2016, il avait abandonné, malade, et l'année d'après il n'était pas en grande forme. Il avait terminé au 7e rang.

Même si le Tour de Suisse n'a jamais été une course simple, il tient chez Frank une place toute particulière. Il rêve toujours d'une victoire au général ou tout du moins d'un succès d'étape dans son tour national. "J'ai déjà vécu beaucoup de choses au Tour de Suisse. C'est l'une des courses les plus importantes pour moi, une course qui a marqué ma carrière."

Le handicap du contre-la-montre

Pour son neuvième Tour de Suisse, Mathias Frank aimerait accomplir son rêve de gosse. "Si je suis au sommet de ma forme et que tout marche, je peux prétendre faire la course tout devant", se persuade le Lucernois de 31 ans. Alors qu'au Tour de France, il devra aider son leader Romain Bardet, il sera le capitaine de l'équipe AG2R sur la boucle helvétique.

Mais la tâche s'annonce compliquée pour Frank. D'un côté, le plateau des coureurs sera particulièrement relevé et de l'autre, le parcours n'est pas vraiment dessiné pour le Lucernois. Le contre-la-montre par équipes pour commencer et le long "chrono" individuel pour terminer à Bellinzone peuvent constituer un sérieux handicap pour Frank, qui n'est pas un adepte de l'exercice contre la montre.

Le coureur de Suisse centrale demeure confiant. "Il y a beaucoup d'étapes de montagne et beaucoup d'étapes ouvertes. Il sera important d'être bon sur chaque terrain. j'ai besoin d'une course parfaite et d'un peu de chance pour pouvoir gagner."

Seulement sept Suisses

Frank recevra le soutien de Silvan Dillier dans son équipe. Le champion de Suisse, qui a pris la deuxième place de Paris - Roubaix ce printemps, chassera en premier la victoire d'étape sur le Tour de Suisse.

Outre Frank et Dillier, il n'y aura que cinq autres coureurs suisses au départ selon la liste provisoire. Les supporters helvétiques peuvent espérer de bonnes choses de Michael Albasini, vainqueur dernièrement du classement général du Tour des Fjords en Norvège, et de Stefan Küng. Ce dernier a des chances d'endosser le premier maillot jaune samedi. La formation BMC, avec Küng comme "locomotive", est la favorite du contre-la-montre par équipes.

Du beau monde

En raison de la Coupe du monde de football, le Tour de Suisse a lieu cette année trois semaines avant le Tour de France au lieu de deux. Comme la période de récupération est plus longue avant la Grande Boucle, le TdS est devenu plus attractif pour les futurs candidats au classement général de la boucle française. Plusieurs candidats au podium seront présents à Frauenfeld.

Il y a longtemps qu'un plateau si relevé n'était pas présent sur les routes alémaniques. D'ailleurs, aucune arrivée n'est prévue en Suisse romande. Seule l'étape entre Gstaad et Loèche-les-Bains passera sur les routes de l'Ouest du pays. Les noms les plus ronflants sont ceux de Richie Porte (AUS), Nairo Quintana (COL), Mikel Landa (ESP), Bauke Mollema (NED) et Jakob Fuglsang (DEN). On ne saurait oublier le Portugais Rui Costa, triple vainqueur, et le Slovène Simon Spilak, lauréat l'an dernier. L'imposante brochette des sprinters sera emmenée par le triple champion du monde, Peter Sagan. Le Slovaque est le recordman des victoires d'étape sur la boucle helvétique avec 15 bouquets.

Les arrivées d'étape sont prévues vers 17h20 chaque jour. Cela signifie que les quatre derniers jours, le Tour de Suisse entrera en collision frontale avec un match de la Coupe du monde en Russie. Mais une programmation sur la chaîne SRF info permet d'assurer une diffusion en direct.

Retour à la page d'accueil