Tokyo 2021

Tokyo 2021 : une médaille de la dissidente s'arrache aux enchères

ATS

27.8.2021

ATS

27.8.2021

Une médaille remportée par la sprinteuse Krystsina Tsimanouskaya a été adjugée à 21'000 dollars lors d'une vente en ligne pour aider d'autres athlètes dans sa situation. La Bélarusse est en conflit avec les autorités de son pays.

Krystsina Tsimanouskaya s'est réfugiée en Pologne après les Jeux olympiques de Tokyo.
Keystone

La Fondation bélarusse pour la solidarité sportive (BSSF) a annoncé sur Telegram que cette médaille d'argent, obtenue par Krystsina Tsimanouskaya aux Jeux européens de 2019, avait été vendue sur Ebay à un acheteur se trouvant aux Etats-Unis. Selon cette source, la vente a suscité «beaucoup d'intérêt» de la part de collectionneurs.

«Je ne m'attendais pas à ce qu'elle parte pour une telle somme», a réagi la sportive de 24 ans, citée par la BSSF, se disant «très heureuse». L'argent récolté lors de la vente de sa médaille servira à aider d'autres sportifs ayant «souffert», a-t-elle souligné.



Lors des récents Jeux olympiques de Tokyo, la jeune femme s'était retrouvée au coeur d'un scandale international après avoir affirmé être sous la menace d'un rapatriement forcé au Bélarus pour avoir critiqué publiquement la Fédération d'athlétisme de son pays.

Craignant de se retrouver en prison si elle rentrait, Krystsina Tsimanouskaya avait obtenu l'aide du CIO et une protection policière alors qu'elle était à l'aéroport de Tokyo-Haneda, sur le point d'être rapatriée. Elle avait finalement reçu un visa humanitaire pour la Pologne, où elle se trouve désormais.