Wengen "prêt à faire des concessions" avec Swiss-Ski

ATS

23.5.2020 - 15:06

Wengen a le sourire. Urs Näpflin, responsable du comité des courses du Lauberhorn, s'est dit heureux et soulagé de la dernière avancée de Swiss-Ski dans le litige sur le financement des épreuves.

Urs Näpflin peut avoir le sourire: le conflit entre Wengen et Swiss-Ski semble se résoudre.
Keystone

«Je suis très heureux et ravi que nous nous retrouvions enfin autour d'une même table, a dit Näpflin à SRF. Nous essayons de le faire depuis quatre ans. Je suis également heureux qu'il y ait les premiers signes concrets d'une solution.» Il était convaincu que le problème serait résolu dès la semaine prochaine lors de la réunion avec Swiss-Ski.

Urs Lehmann avait présenté vendredi une proposition de solution au différend entre Wengen et Swiss-Ski. Le président de l'association a tendu la main à Näpflin, a exigé en retour du comité d'organisation des concessions en matière de marketing et a pris à partie les hommes politiques bernois.

Certaines divergences d'opinion subsistent, a-t-il dit. Mais sur le point de discorde le plus important, à savoir le marketing, Näpflin a accepté de lâcher du lest: «Nous sommes prêts à faire des concessions. Le marketing en fait partie, les traditions doivent donc passer au second plan.» La voie est désormais libre pour la commercialisation de la Tête du chien, à laquelle la société de Wengen s'était précédemment opposée.

Näpflin soutient que Swiss-Ski doit ajuster la distribution de l'argent de la télévision qui a augmenté depuis 2017: «Nous devons d'abord exécuter correctement le contrat et distribuer l'argent de manière juste avant de demander le soutien financier du canton ou de la Confédération. Ce revenu supplémentaire ne peut pas être versé uniquement à Swiss-Ski.»

Parce que Wengen se sent injustement traité sur ce point, le comité d'organisation a porté l'affaire devant le TAS en 2018. Jusqu'à présent, un seul jugement provisoire a été rendu.

Retour à la page d'accueilRetour au sport