Gut-Behrami au bercail: réaction de championne attendue

6.12.2018 - 11:34, ATS

Retour en Europe pour la Coupe du monde dames avec les épreuves de St-Moritz (Super-G et slalom parallèle). Sur une piste qu'elles apprécient, les Suissesses entendent bien profiter de l'avantage d'évoluer à domicile.

Depuis Soelden (ci-dessus), la Tessinoise n'a pas encore trouvé la clé cette saison.
Keystone

Dire de la piste de Corviglia qu'elle convient aux Suissesses sonne presque comme une évidence. C'est un matin de février 2008 que Lara Gut, alors sans Behrami, avait failli l'emporter pour sa cinquième course en Coupe du monde. Troisième au final derrière une Tina Maze alors très moyenne en descente - et partie avec le dossard 47 - et l'éphémère Autrichiennne Maria Holaus, Lara Gut avait même franchi la ligne les quatre fers en l'air en ayant perdu l'équilibre dans le schuss final.

Huitième à Lake Louise à 0''21 de la deuxième place, la Tessinoise doit viser le podium sur une piste où elle a droit à une revanche. Bronzée lors des Mondiaux l'an dernier, elle s'était ensuite blessée lors d'un entraînement de slalom. La saison dernière, elle avait abandonné.

À noter que Gut-Behrami n'avait jamais autant mal commencé une saison depuis 2010-2011. En cinq courses, elle ne compte que 80 points (contre minimum 114 ces cinq dernières saisons). Réaction attendue donc...

Gisin dans un meilleur "mood"

Deux fois sur le podium en descente (2e et 3e) dans l'Alberta, Michelle Gisin affiche une forme étincelante. L'Obwaldienne avait failli signer son premier succès en Coupe du monde voici une année lors du Super-G. Elle n'avait été battue que de 0''10 par une Jasmine Flury totalement surprise. On se souvient également de la réaction ultra fair-play de la championne olympique de Super-G, aux anges pour sa collègue.

En Engadine, Michelle Gisin fera partie des favorites. Outre ses coéquipières, dont Jasmine Flury qui se réjouit de retrouver le théâtre de son exploit de l'an dernier, elle devra se méfier des suspectes habituelles sur une pente complètement différente de celle de Lake Louise et qui plaît en général aux techniciennes. Attention donc à Tina Weirather, Anna Veith, Viktoria Rebensburg et Ragnhild Mowinckel.

Et que dire de Mikaela Shiffrin, écrasante gagnante à Lake Louise et qui se présentera à St-Moritz avec le dossard rouge de leader de la discipline? La piste vallonnée de Corviglia est peut-être un peu trop technique pour la 7e femme à s'être imposée dans toutes les disciplines. En revanche, le slalom parallèle de dimanche est taillé pour elle. Et pour Wendy Holdener qui doit piaffer d'impatience de remonter sur la boîte.

Retour à la page d'accueilRetour au sport

Plus d'articles