"Je suis sûre que ça peut devenir les Mondiaux de la Suisse"

Chris Geiger, à Cortina

7.2.2021

A la veille de prendre le départ du combiné des Championnats du monde, Michelle Gisin fait partie des grandes favorites de cette première épreuve. La championne olympique en titre s'est confiée avant ces joutes mondiales. Interview.

Michelle Gisin est rayonnante avant les Championnats du monde de Cortina.
Keystone

Michelle Gisin, à quelques heures de la cérémonie d'ouverture des Championnats du monde, commencez-vous à ressentir la pression ?

"Samedi, c'était très spécial, notamment lorsque je suis entrée dans ma chambre. J'ai alors réalisé que j'allais y rester pendant deux semaines. Ce sont ces petites choses qui te rappellent que ce n'est pas une course de Coupe du monde, mais bien les Championnats du monde. Pour moi, ce sont d'ailleurs mes premiers Mondiaux depuis ceux de Saint-Moritz il y a quatre ans (ndlr : blessée et absente à Are en 2019). Je me réjouis donc énormément de ces joutes."

Vous arrivez en pleine forme à Cortina. Comment avez-vous préparé ces Championnats du monde ?

"Ça ne fait pas si longtemps depuis la dernière course à Garmisch (lundi, 11e du Super-G). Je suis ensuite allée dans le Sud-Tyrol où je me suis entraînée quelques jours en slalom et en géant. Puis je me suis rendue à San Pellegrino pour m'entraîner en Super-G et en descente. Le panorama était d'ailleurs magnifique. On a vraiment passé de très belles journées."

Etait-ce une nécessité de s'entraîner tant en vitesse qu'en technique avant ces Championnats du monde ?

"Oui, c'était très important. Je me suis sentie très bien. J'ai d’ailleurs retrouvé la confiance à Garmisch en vitesse en obtenant un résultat très important, très fort même. Les conditions n'étaient pas favorables en raison de mon gros numéro de dossard et des trous dans la piste. Ma 11e place a donc encore plus de valeur avec ces éléments difficiles. Tout cela m'a vraiment donné plus de confiance et montre que je suis prête."



Comment allez-vous gérer les deux prochaines semaines, vous qui allez prendre le départ de toutes les courses ?

"Ce sont certes cinq courses en deux semaines, mais c'est quelque chose de normal pour moi. Ce n'est pas beaucoup plus intensif que mon programme habituel en Coupe du monde. Je n'ai d’ailleurs pas besoin de changer de place, ce qui est un avantage. Je me sens prête et je me réjouis."

Vous connaissez déjà bien la station de Cortina et l'hôtel où vous logez. Est-ce important d'avoir déjà des repères ?

"C'est effectivement une de mes étapes favorites. J'adore être ici, j'apprécie également beaucoup les gens de l'hôtel. Ils sont trop sympas. On sait aussi qu'on va manger comme des rois : c’est trop bien (rires) ! Ces détails ont énormément de valeur. Cette station est magnifique, la piste aussi. Etant donné que je connais déjà tout, je peux me permettre d'avoir une certaine légèreté."

La Suisse et Michelle Gisin ont des chances de médailles et de titres dans toutes les courses. Partagez-vous cette impression ?

"Je suis 100% sûre que ça peut devenir les Championnats du monde de la Suisse. Il y a toutefois aussi d'autres pays qui sont prêts, notamment l'Italie qui est à la maison. Tout le monde a d'énormes attentes et a travaillé comme des fous pour ces Mondiaux. J'espère donc que tout le monde pourra prouver qu'il est en forme. Mes objectifs ? Je suis simplement contente d'avoir autant de possibilités. Je vais juste essayer de skier le plus vite et le mieux possible."

Retour à la page d'accueilRetour au sport