Courchevel

Hählen battue par Shiffrin en descente, le globe pour Goggia

ats

16.3.2022 - 12:33

Mikaela Shiffrin, de retour au sommet, a empêché de justesse la Bernoise Joana Haehlen (2e) de décrocher un premier succès en Coupe du monde lors de la descente de Courchevel (FRA).

Joana Haehlen a réalisé la meilleure course de sa carrière.
KEYSTONE

ats

16.3.2022 - 12:33

L'Américaine s'est imposée avec 0''10 d'avance sur Haehlen et sur l'Autrichienne Christine Scheyer, 2es ex aequo lors de ces finales de Coupe du monde. L'Obwaldienne Michelle Gisin finit au pied du podium (4e à 0''14), au terme d'une course extrêmement serrée, juste devant Lara Gut-Behrami, 5e à 0''16 de la gagnante. La Tesssinoise, de retour sur le circuit après dix jours de pause, était souriante à l'arrivée malgré ce podium «manqué».

La fête pour Haehlen

Avec ce 74e succès en Coupe du monde, son 3e en descente, Shiffrin a fait un grand pas vers la conquête du globe de cristal du général. A trois courses de la fin, elle compte 156 points d'avance sur la Slovaque Petra Vlhova, qui n'a pas marqué de point mercredi.

Pour Joana Haehlen, c'est la fête, à 29 ans. Ses meilleurs résultats en Coupe du monde étaient jusqu'alors deux deuxièmes places, en descente et en super-G, en 2020. «C'est pour moi une grande satisfaction. J'ai certes manqué la victoire de peu, mais c'est aussi très serré derrière moi», a observé l'ex-double médaillée aux Mondiaux juniors, il y a plus de dix ans.

La championne olympique Corinne Suter, qui conservait un petit espoir de remporter le petit globe de la discipline, doit déchanter après sa 19e place. Le globe revient à l'Italienne Sofia Goggia (12e).

Ce sacre, le troisième dans la spécialité pour Goggia, est dans la logique des choses pour la Transalpine. Elle avait remporté les quatre premières descentes de la saison avant de se blesser au genou gauche lors du super-G de Cortina en janvier.

Pas moins de 19 concurrentes ont fini dans la même seconde, et 9 dans la même demi-seconde, sur un parcours il est vrai bien court et aussi très technique, proche d'un super-G. Avec encore la 9e place de Priska Nufer, quatre Suissesses ont rejoint le top 10.

Pour Shiffrin, il s'agit d'un remarquable retour sous les feux des projecteurs après des Jeux de Pékin totalement ratés. La joie de la sextuple championne du monde n'en était d'autant plus grande qu'elle était partagée avec celle de son compagnon, le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde, qui avait décroché quelques minutes plus tôt sur la même piste le petit globe de la discipline.

Les épreuves féminines de ces finales se poursuivent avec le super-G jeudi, le slalom samedi et le géant dimanche, le tout entrecoupé vendredi par le slalom parallèle mixte.

ats