Rétrospective: les pires chutes survenues sur la Streif

24.1.2020 - 00:00, Chris Geiger

La piste de la Streif est probablement la plus spectaculaire du Cirque blanc. Mais elle est aussi certainement la plus dangereuse. Alors que le Super-G et la descente sont programmés vendredi et samedi, voici un petit récapitulatif des pires chutes intervenues à Kitzbühel.

De nombreuses chutes sont survenues sur la terrible Streif.
Keystone/YouTube

Les coureurs le disent unanimement: le but premier n'est pas de gagner sur la Streif, mais bien de finir en vie. Il n'y a, en effet, pas que la "Mausefalle" qui nécessite le bon dosage: l'ensemble du parcours est truffé de dangers. Et il n'est malheureusement pas rare que des chutes - parfois fatales - interviennent sur cette piste. Petite rétrospective historique.


1985: Klaus Gattermann

L'Allemand Klaus Gattermann perd le contrôle sur le saut de la Hausbergkante et effectue plusieurs tonneaux. Il souffre d'une fracture du nez et d'une grave commotion cérébrale.


1987: Todd Brooker

Le Canadien Todd Brooker a l'arrivée en ligne de mire lorsqu'il tombe à la sortie de la traverse finale. Le vainqueur de Kitzbühel en 1983 souffre d'une commotion cérébrale, d'une fracture du nez, de blessures au visage et au genou. Ce sera la dernière saison de sa carrière.


1989: Brian Stemmle

Brian Stemmle termine dans les filets de protection à la sortie du Steilhang. En danger de mort, le Canadien est amené d'urgence aux soins intensifs où il y restera plusieurs jours. Le verdict? Un bassin brisé, un séjour à l'hôpital de trois mois et une rééducation de 18 mois. Il retournera sur la Streif, mais devra mettre fin à sa carrière après une nouvelle chute en 1999.


1995: Pietro Vitalini

Pietro Vitalini rebondit de toutes ses forces dans les filets de sécurité lors de l'entraînement. L'Italien passe même par-dessus les bâches et effectue plusieurs sauts périlleux dans la pente. Heureusement, le natif de Bormio s'en sort intemne grâce à l'épaisse couche de neige. Il terminera d'ailleurs 5e de la deuxième descente.


1996: Andreas Schifferer

Plusieurs coureurs tombent à l'entraînement cette année-là. Andreas Schifferer est plongé dans le coma pendant trois jours après sa terrible chute en raison d'un traumatisme crânio-cérébral.


1999: Patrick Ortlieb

Patrick Ortlieb, le champion olympique de 1992, doit mettre fin à sa carrière après avoir chuté sur le saut de la Hausbergkante. Il se blesse à la hanche et au genou et souffre d'une fracture du fémur.

Keystone

2005: Thomas Graggaber

Des multiples fractures des côtes et des graves blessures à l'épaule et aux poumons obligent Thomas Graggaber à mettre fin à sa carrière.


2008: Scott Macartney

Scott Macartney souffre d'un traumatisme crânio-cérébral et est plongé dans un coma artificiel. Le Canadien se rétablit toutefois rapidement et quitte l'hôpital seulement trois jours après son accident. Le natif de Seattle effectuera même son retour à Lake Louise en novembre de la même année.

Keystone

2009: Daniel Albrecht

Il s'agit d'un cauchemar pour tous les fans suisses de ski. Daniel Albrecht perd le contrôle sur le saut final, tombe lourdement et reste inconscient sur la piste glacée. Le diagnostic est sans appel: grave traumatisme crânio-cérébral et contusions pulmonaires. Le Suisse se réveille de son coma après près de quatre semaines et effectuera même son retour à la compétition en décembre 2010. Le Haut-Valaisan ne retrouvera toutefois jamais son niveau d'avant et mettra un terme à sa carrière en octobre 2013.


2011: Hans Grugger

Hans Grugger tombe lourdement dans la Mausefalle. L'Autrichien souffre alors de graves blessures à la tête et à la poitrine, de côtes cassées et d'un poumon meurtri. L'opération d'urgence dure plus de cinq heures et demie. Touché dans sa chair, le spécialiste de vitesse devra mettre fin à sa carrière à cause de cette grave chute.


2016: Aksel Lund Svindal, Hannes Reichelt und Georg Streitberger

L'édition 2016 tourne au carnage sur la Streif. Aksel Lund Svindal, Hannes Reichelt et Georg Streitberger chutent tous lourdement. Svindal et Streitberger sont tous deux victimes d'une rupture du ligament croisé et doivent donc mettre fin à leur saison. Reichelt s'en tire, lui, relativement bien avec une contusion osseuse.


2019: Alexander Köll

Alexander Köll tombe violemment lors de la descente et termine dans les filets de protection. Il est alors rapidement pris en charge par les secouristes présents en bord de piste puis est héliporté à l'hôpital. Le Suédois s'en sort finalement sans fracture. Un miracle au vu de son horrible chute.

Retour à la page d'accueilRetour au sport