Lara Gut-Behrami «C’était dangereux, et nous n'avons pas besoin de ça»

ATS

7.12.2023 - 13:07

Lara Gut-Behrami a répondu à quelques questions à St-Moritz avant les premières courses de vitesse de la saison. La Tessinoise a notamment évoqué la fatigue consécutive aux voyages.

Lara Gut-Behrami s’est exprimée avant les courses de St-Moritz.
Lara Gut-Behrami s’est exprimée avant les courses de St-Moritz.
KEYSTONE

ATS

7.12.2023 - 13:07

Lara Gut-Behrami, vous étiez il y a quelques jours en Amérique du Nord et maintenant c'est le retour en Europe ici à St-Moritz. Comment vous sentez-vous ?

«Tous ces voyages ne sont pas nouveaux pour nous qui faisons du ski de compétition, c'est normal. Le décalage horaire est certainement pénible, mais on doit faire avec au mieux. Il faut se concentrer sur la récupération et l'alimentation, c'est déjà beaucoup. Cela ne sert à rien de se prendre la tête. Avec l'expérience, je sais ce qui me fait du bien : rentrer à la maison.»

Est-ce que la colère exprimée après la deuxième manche du géant à Mont-Tremblan est retombée ? Vous aviez critiqué les conditions de course, qualifiées de plaisanterie.

«J'ai juste dit ce que je pensais, et je n'étais pas la seule à avoir une telle opinion. C'est pénible quand les conditions ne sont pas régulières. Mais là-bas, c'était en plus dangereux, et nous n'avons pas besoin de ça.»

Malgré ces conditions, vous avez pris la deuxième place et avez pris des risques même avec une mauvaise visibilité ?

«Non, je n'ai pas pris de risques. Dans la partie du milieu, je suis passée loin des portes et j'ai même songé à m'arrêter. Actuellement, je suis juste en mesure d'aller vite en géant dans de nombreuses situations.»

ATS