Coupe Davis

Avant la finale, la Croatie crie au scandale !

Bugnon Michaël

17.10.2018

La finale de la Coupe Davis aura lieu le week-end du 23 au 25 novembre du côté de Lille. Malheureusement, un match de rugby vient quelque peu perturber les plans au niveau des préparatifs. Les Croates se sentent du coup floués...

Marin Cilic et les Croates n'auront que deux jours pour se préparer sur le court lillois.
Marin Cilic et les Croates n'auront que deux jours pour se préparer sur le court lillois.
Keystone

Pour la troisième fois en cinq ans, le Stade Pierre-Mauroy de Lille sera le théâtre de la finale de la Coupe Davis. Après sa défaite en 2014 face à la Suisse du duo Federer-Wawrinka, puis son sacre l'an dernier face à la Belgique de David Goffin, l'équipe de France accueille cette fois-ci la Croatie dans son antre de Villeneuve d'Ascq.

Problème, le court du stade lillois ne sera prêt que le mercredi de la semaine de la finale, soit deux jours avant le coup d'envoi (les matches débutent le 23 novembre).

Cette situation énerve au plus haut point les Croates. "Il y a deux ans, lorsqu'on avait organisé la finale de la Coupe Davis contre l'Argentine, à Zagreb, nous avions dû fournir le court dès le lundi. Depuis, le règlement stipule que c'est le mardi. Mais là, à Lille, ce ne sera que le mercredi, nous ne sommes vraiment pas contents" a déclaré Marin Galic, directeur général de la Fédération croate de tennis.

Le ballon ovale fait de l'ombre à la petite balle jaune

Récemment, la Fédération française de tennis a en effet obtenu de l'ITF une dérogation afin que le court de terre battue ne soit prêt que le mercredi 21. Tout cela à cause de la rencontre de rugby qui verra s'opposer la France et l'Argentine le samedi 17 novembre dans ce même stade. Croates et tricolores ne disposeront donc que de deux journées de pratique sur le site de la compétition.

Marin Galic a confirmé au journal "L'Equipe" qu'il allait envoyer une lettre à l'ITF pour signifier la profonde irritation de son pays face à cette situation jugée injuste. "La France a déjà disputé plusieurs rencontres de Coupe Davis dans ce stade, ses joueurs connaissent les lieux. Les nôtres, non. On n'est pas dans la même position de départ." a notamment estimé Galic.

Le dirigeant croate va même plus loin: "Nous avons le sentiment que si c'est nous qui avions demandé un tel délai nous ne l'aurions pas obtenu. C'est la différence entre un grand et un petit pays. Malheureusement, nous sommes un petit pays." peste-t-il finalement.

Statistiquement, et avec ou sans entrainement, les Croates peuvent se consoler: les Français n'ont jamais remporté de finales à domicile disputées sur terre battue. Et nul doute que les Cilic, Coric et Dodig vont tout faire pour venger Modric et Rakitic...

Retour à la page d'accueil