"C'est décevant" - L'ATP tourne le dos à Djokovic

Nicolas Larchevêque

19.11.2020

Novak Djokovic a expliqué mercredi que l'ATP avait refusé son retour au sein du Conseil des joueurs, qu'il avait quitté il y a trois mois. Ce refus a été motivé par la présence du Serbe dans l'Association des joueurs de tennis professionnels (PTPA).

L'ATP refuse le retour de Djokovic au Conseil des joueurs

L'ATP refuse le retour de Djokovic au Conseil des joueurs

19.11.2020

Battu mercredi soir par Daniil Medvedev (6-3 6-3) lors de son deuxième match au Masters de Londres, Novak Djokovic n'avait logiquement pas la tête des grands jours au moment d'évoquer sa défaite devant la presse.

Toutefois, le sujet de conversation n'était pas seulement sportif mais également politique. Le Serbe a ainsi indiqué que l'ATP, qui gère le circuit masculin, avait refusé son retour au sein du Conseil des joueurs, trois mois après l'avoir quitté.



Le numéro un mondial avait en effet démissionné en août dernier afin de créer une nouvelle association de joueurs (la PTPA) avec, entre autres, le Canadien Vasek Pospisil. Néanmoins, plusieurs membres du circuit auraient souhaité le retour du vainqueur de 17 titres en Grand Chelem au sein de l'organisation de l'ATP.

"Je vois que l’on écrit à propos de ma candidature pour faire partie du Conseil (des joueurs de l'ATP), ce qui n’est pas vrai. J’ai été nominé par les joueurs et c’est comme cela que ça fonctionne. Je n’ai pas agi de manière proactive. Vasek (Pospisil) non plus. Tous deux, nous avons été nominés par un large panel de joueurs. Pour moi, c’est un signe fort et bien sûr, je me sens responsable et honoré de pouvoir représenter les joueurs", a-t-il alors révélé en conférence de presse mercredi.

"Je ne vois pas de conflit de quelque nature que ce soit"

Malgré ces sollicitations, le "Djoker" s'est heurté à l'opposition de l'instance du tennis masculin. Le motif ? Cette dernière a décidé mardi qu'un joueur ne pouvait plus faire partie activement du conseil de l'ATP et d'une autre association tennistique en même temps. Une situation que l'athlète de 33 ans peine à comprendre.

"Je ne vois pas de conflit de quelque nature que ce soit à être partie à la fois de la PTPA et du conseil des joueurs de l’ATP. Je ne le voyais pas non plus en août quand la PTPA a été fondée", a déploré Djokovic.

Avant de préciser : "Mais ensuite, la règle du conseil de l'ATP a été votée hier soir (ndlr : mardi). (...) C'est décevant pour être honnête car je n'ai été approché par personne de l'ATP à ce sujet. Mais ok, maintenant nous savons où nous en sommes." Novak Djokovic est décidément seul contre tous...



Retour à la page d'accueilRetour au sport