Les envies de Djokovic balayées par Nadal et Zverev

Nicolas Larchevêque

18.11.2020

Voulant modifier le format des matches lors des Grands Chelems, Novak Djokovic s'est heurté à l'opposition d'Alexander Zverev et de Rafael Nadal.

Les idées de Novak Djokovic peinent à convaincre les acteurs principaux du circuit ATP.
Keystone

L'année 2020 donne décidément des envies de révolution à Novak Djokovic. Quelques mois après la création de sa nouvelle Association des joueurs de tennis professionnels (PTPA) qui avait fait grand bruit, le Serbe a une fois de plus secoué le circuit ATP.

Après sa victoire expéditive contre Diego Schwartzman au Masters de Londres lundi, le numéro un mondial a ainsi suggéré de modifier le format des rencontres lors des tournois en Grand Chelem, disputés actuellement en trois sets gagnants.



"Je suis plutôt un partisan des matches en deux sets gagnants, partout. Même si les Grands Chelems ont une longue tradition et une longue histoire... Je ne sais pas s'il y a une chance de changer cela. Mais oui, je suis un partisan des rencontres au meilleur des trois manches", a-t-il alors lancé en conférence de presse.

Pour étayer sa proposition, Djokovic s'appuie sur une étude qui a déterminé que l'âge moyen d'un fan de tennis s'élevait à 61 ans. "Choqué par cette statistique", le vainqueur de 17 titres en Majeur souhaite donc que sa discipline s'adapte à son époque et attire la nouvelle génération, qui a une "durée d'attention plus courte". 

"Nous devons changer quelque chose. C'est bien que le tennis s'en tienne à ses traditions, mais nous n'avons pas encore assez exploré les voies pour certains changements. (...) Chaque fois que quelqu'un évoque le sujet, on voit bien qu'il n'y a pas cette volonté pour penser à une stratégie pour attirer de nouveaux fans", a-t-il argumenté.

Nadal et Zverev s'y opposent

Toutefois, à l'image de sa nouvelle organisation pour les tennismen, le projet du "Djoker" n'a pas récolté les faveurs des plus grands joueurs du circuit, Alexander Zverev et Rafael Nadal en tête de liste.

"Tu ne changes pas l'histoire du tennis comme ça. On l'a fait pour la Coupe Davis, on a vu le résultat. Le tennis est un sport physique. C'est pour ça qu'on s'entraîne, qu'on va à la salle de sport. Les Grands Chelems doivent rester en 5 sets pour toujours", a alors rétorqué l'Allemand de 23 ans.

De son côté, le Majorquin s'est également fermement opposé à un tel chamboulement. "Je suis totalement contre. Le format en trois sets gagnants rend ces tournois particuliers. C'est l'histoire de notre sport. Pour gagner un tournoi du Grand Chelem, il faut être plus solide mentalement et physiquement", a expliqué le numéro deux mondial devant la presse.

Même s'il caracole au sommet de la hiérarchie mondiale, Novak Djokovic peine définitivement à faire entendre sa voix et à trouver des partisans à ses idées dans le monde de la petite balle jaune.

Retour à la page d'accueilRetour au sport