La Commission des athlètes pour une "diplomatie discrète"

ats

20.11.2021 - 17:11

ats

20.11.2021 - 17:11

«Inquiète» du sort de la tenniswoman chinoise Peng Shuai, la Commission des athlètes du CIO a plaidé samedi pour une «diplomatie discrète». Le silence de l'organisation olympique contraste toutefois avec la pression publique croissante visant Pékin.

La disparition de Peng Shuai inquiète le CIO.
KEYSTONE

«Avec la communauté mondiale des athlètes», l'instance représentant les sportifs au sein du CIO «est très préoccupée par la situation de la triple olympienne Peng Shuai», a tweeté samedi après-midi l'ancienne hockeyeuse finlandaise Emma Terho, présidente de la Commission des athlètes.

«Nous soutenons l'approche de diplomatie discrète qui est adoptée et espérons qu'elle conduira à la divulgation d'informations sur le sort de Peng Shuai et la confirmation de sa sécurité et de son bien-être», a-t-elle poursuivi, disant espérer également «qu'un moyen serait trouvé pour un échange direct entre elle et ses collègues athlètes».

Ce communiqué vient appuyer l'approche adoptée jeudi par le CIO, passée largement inaperçue dans le concert de déclarations, du monde sportif à la Maison Blanche en passant par l'ONU et le Quai d'Orsay, appelant à faire la lumière sur la disparition de la joueuse chinoise.

Dans une courte déclaration, un porte-parole de l'instance olympique s'était refusé à tout commentaire sur le sort de Peng Shuai, au motif que «l'expérience montre qu'une diplomatie discrète offre la meilleure chance de trouver une solution à des questions de telle nature».



Refus de froisser la Chine à moins de trois mois des JO d'hiver de Pékin (4-20 février 2022), déjà vivement critiqués sur le terrain des droits humains ? Souci d'agir en coulisses pour aider la joueuse de 35 ans, sans crisper le régime chinois par des pressions publiques jugées contre-productives ?

Le CIO, dont le silence a été jugé «embarrassant» vendredi par le tennisman français Nicolas Mahut, a dit «apprécier» samedi «les inquiétudes exprimées par tant de sportifs et de comités nationaux olympiques».

«Nous saluons également le soutien de la Commission des athlètes du CIO pour notre approche diplomatique discrète. Cette approche signifie que nous continuerons notre dialogue ouvert, à tous les niveaux, avec le mouvement olympique en Chine», a indiqué l'organisation.

ats