Dominic Stricker : "Incroyable de savoir que je suis à ce niveau"

Chris Geiger, à Genève

20.5.2021

Chris Geiger, à Genève

20.5.2021

La superbe aventure de Dominic Stricker a pris fin jeudi au Geneva Open. Battu en trois sets (6-4 4-6 4-6) par Pablo Andujar en quarts de finale, le Suisse de 18 ans a toutefois tiré un bilan positif de son passage au Parc des Eaux-Vives.

Dominic Stricker a accumulé une grosse expérience cette semaine au Geneva Open.
Keystone

Le rêve de Dominic Stricker (ATP 419) a donc pris fin jeudi après-midi au Geneva Open. Présent pour la première fois de sa jeune carrière sur le circuit ATP, le prodige suisse a dû s'avouer vaincu après 2h12 de combat et trois sets accrochés (6-4 4-6 4-6) face à Pablo Andujar (ATP 75), tombeur d'un certain Roger Federer (ATP 8) au tour précédent.

Le Bernois n'a toutefois pas à rougir de cette défaite, lui qui a défendu chèrement sa peau face à un spécialiste de terre battue. "C'était un bon match et je suis content de ma performance du jour. J'ai globalement été dans le juste, même s'il y a eu quelques erreurs évitables. Il faut aussi reconnaître que mon adversaire a très bien joué, notamment dans les moments serrés en fin de sets", a d'abord confié le gaucher.

Avant de revenir sur sa folle semaine passée au Parc des Eaux-Vives, où il se sera donc offert le scalp de Marin Cilic (ATP 46), vainqueur de l'US Open en 2014, puis de Marton Fucsovics (ATP 44), lauréat de l'édition 2018 du Geneva Open.  

"C'était effectivement une super semaine pour moi. J'ai affronté des joueurs du Top 50 et c'est incroyable de savoir que je suis à ce niveau, que je peux être compétitif contre de tels joueurs", a poursuivi le joueur de Münsingen.



Des certitudes nouvelles accompagnées d'enseignements importants pour la suite de sa carrière. "J'ai beaucoup appris durant cette semaine. La différence de niveau entre ce type de tournoi et ceux auxquels je prends habituellement part est grande. Ici, tu dois te battre sur chaque point car tes adversaires ne te font aucun cadeau. C'est à toi d'aller chercher la victoire, ils ne vont pas te la donner", a révélé le vainqueur sortant de Roland-Garros juniors. 

Un tournoi auquel Dominic Stricker ne prendra d'ailleurs pas part cette année (chez les adultes) puisqu'il sera engagé la semaine prochaine en Bosnie, à Kiseljak, sur le front du circuit ITF. L'Helvète de 18 ans se rendra dans les Balkans avec l'objectif de peaufiner ses gammes et de poursuivre sa progression.

"Je ne pense pas changer quelque chose en particulier dans mon jeu à l'avenir car tout a parfaitement bien fonctionné à Genève. Si j'ai pu remporter des matches contre de tels adversaires, c'est que je suis sur la bonne voie. Il va évidemment falloir que je continue à m'entraîner et à m'améliorer sur certains points, mais je ne pense pas changer mon style de jeu", a glissé le récent vainqueur du Challenger de Lugano. 

Grâce à son beau parcours au Geneva Open, Dominic Stricker devrait grimper d'une septantaine de rangs au classement ATP pour figurer lundi aux alentours de la 350e place mondiale.