Scandale sur le court

Ils ramassent les balles et les frustrations - Federer demande du respect

Teleclub NB

9.10.2018

Le cas Verdasco continue de faire parler. L'Espagnol avait défrayé la chronique en engueulant un ramasseur de balles à Shenzhen. Dans le cadre du Masters 1000 de Shanghaï, Roger Federer est revenu sur cette accrochage et demande du respect pour "le futur de notre jeu".

Federer est revenu sur le cas Verdasco qui avait engueulé un ramasseur de balles à Shenzhen.
Federer est revenu sur le cas Verdasco qui avait engueulé un ramasseur de balles à Shenzhen.
Keystone

La scène avait fait scandale. En demi-finale du tournoi de Shenzhen, Fernando Verdasco s'en était pris à un ramasseur de balles qui avait tardé pour lui proposer sa serviette.

Une scène qui rappelle celle de juillet dernier à Hambourg où l'Espagnol avait  déjà jeté au sol sa serviette plutôt que de la redonner au jeune ramasseur. De très mauvais goût encore une fois.

Ce manque de respect a fait sortir Roger Federer de son silence. Le Bâlois s'est exprimé sur le sujet en marge du Masters 1000 de Shanghaï: "J'ai été ramasseur de balles pendant trois ans dans mon club. Les ramasseurs de balles comprennent la pression, mais c'est vrai que parfois ils ont moins de 12 ans donc c'est autre chose. Il faut les respecter! Ils sont importants parce qu'ils sont peut-être le futur de notre jeu. Je ne voudrais pas quitter un terrain en me disant que j'ai mal agi avec eux" a ainsi réagi le Suisse qui pense que les ramasseurs de balles ont une fonction importante pour la fluidité du jeu.  

"L'idée, c'est que les ramasseurs de balles viennent jusqu'à toi pour jouer les points plus rapidement. Nous allons perdre beaucoup de temps si nous devons aller chercher et accrocher notre serviette chaque fois que nous en avons besoin" a encore déclaré "le Maître" au journal espagnol "Marca".  

Des porte-serviettes au fond du court

Ce manque de respect de Verdasco envers les ramasseurs de balles a donné de bonnes idées à l'ATP qui mettront en place des porte-serviettes au fond du court lors des Next Generation ATP Finals à Milan (6 au 11 novembre) .

Un test qui devrait ensuite se généraliser sur le circuit afin de redonner leurs lettres de noblesse aux ramasseurs de balles qui ont été  détournées en "porte-serviette" ou encore "porte-parapluie".

Retour à la page d'accueil