Goffin: "Le Masters? Ce serait incroyable"

Chris Geiger, à Bâle.

23.10.2019

Solide vainqueur de Marin Cilic (6-4 6-4), David Goffin s'est qualifié pour les 8es de finale des Swiss Indoors. Au sortir de cet important succès en vue d'une qualification pour le Masters, le Belge s'est notamment projeté sur sa fin de saison.

Solide David Goffin! Le Belge (ATP 13) a remporté mercredi contre Marin Cilic (ATP 23) le choc des 16es de finale des Swiss Indoors. Un succès (6-4 6-4) qui ne souffre d'aucune discussion.

Impressionnant sur son service (11 aces, 88% de points gagnés derrière sa première balle), le natif de Rocourt a littéralement dégoûté le Croate. "C'est vrai que cet aspect du jeu m'a aidé dans les moments importants, notamment après avoir réalisé le double break dans le 2e set", a reconnu le 13e joueur mondial. "Marin s'est, en effet, relâché. Sa balle allait tout de suite plus vite. Il a commencé à bien servir et à mieux jouer. Mais j'ai pu compter sur mon service jusqu'à la fin du match."

Le droitier (28 ans) était toutefois supérieur au vainqueur de l'US Open 2014 dans tous les compartiments du jeu. "J'étais mieux que lui lors des échanges. J'arrivais bien à le bouger et il finissait par commettre la faute. Je retournais également mieux que lui", a-t-il avoué à l'issue de la partie.

Avant de se projeter sur le choc qui l'attend jeudi face à Reilly Opelka (ATP 37). "Une telle qualification donne beaucoup de confiance et lance bien mon tournoi. J'ai joué un gros serveur, mais je jouerai encore un plus gros serveur au prochain tour. Il s'agit vraiment d'un joueur piège, d'un joueur qui peut battre tout le monde", a prévenu le Belge. "Il y aura très peu d'échanges: je devrai donc servir aussi bien qu'aujourd'hui (ndlr: mercredi) et me montrer très attentif dès le début du match. Sur une surface aussi rapide, je m'attends à ce qu'il tente beaucoup de choses."

Une confrontation explosive que David Goffin abordera sous pression. Dixième à la Race, le résident de Monte-Carlo doit, en effet, marquer de gros points dans la cité rhénane s'il entend se qualifier pour le Masters de Londres.

"L'objectif ici à Bâle n'est pas de penser au Masters, mais de pouvoir rebondir après une mauvaise semaine à Anvers (ndlr: élimination d'entrée face à Ugo Humbert)", s'est-il empressé de corriger. "Je me focalise uniquement sur moi-même et sur mon prochain match car je dépends de mes adversaires. Mais, si je parviens à me qualifier, ce serait un bonus incroyable."

Touché au coude en octobre 2018, l'ex-numéro 7 mondial avait mis un terme prématuré à sa saison. Le Liégois revient donc de loin. "Le début de l'année a été compliqué suite à mon retour de blessure et à ma nouvelle collaboration avec Thomas Johansson (ndlr: son coach), J'aurais ainsi signé si on m'avait alors dit que je serais toujours en course pour le Masters."

S'il n'est pas assuré de le disputer, David Goffin sera bien présent à Madrid du 18 au 24 novembre afin de disputer la phase finale de la Coupe Davis. Le Belge ne sait toutefois pas à quoi s'attendre avec cette nouvelle formule.

"C'est quelque chose de nouveau. Nous aurons deux gros matches face à la Colombie et contre l'Australie. Ce sera une compétition intense avec tous les pays sur le même site, au même moment. Ce sera donc intéressant et je pense que ce sera une belle fête du tennis", a encore avancé le Liégois.

Ce dernier représentera le plat pays aux côtés de Kimmer Coppejans (ATP 158), Steve Darcis (ATP 181) et les spécialistes du double Joran Vliegen (ATP 38 en double) et Sander Gille (ATP 44 en double). De quoi nourrir certaines ambitions. "Nous allons essayer de sortir de la poule. Nous ne sommes pas les favoris, mais nous allons jouer notre carte à fond. Nous savons qu'il y a toujours des surprises en Coupe Davis. Il y a des joueurs qui savent se surpasser lorsqu'ils jouent pour leur pays. Nous allons essayer de profiter de ça", a conclu David Goffin, sourire aux lèvres.

Retour à la page d'accueilRetour au sport