"Il a essayé de m'étrangler" - Zverev dans la tourmente

blue NL

29.10.2020 - 17:14

Deux ex-compagnes d'Alexander Zverev ont fait des déclarations surprenantes et embarrassantes sur le 7e joueur mondial ces derniers jours dans la presse. L'une d'elle a annoncé qu'elle était enceinte de l'Allemand, alors que l'autre l'a accusé de violences conjugales.

La vie privée d'Alexander Zverev est agitée depuis quelques jours.
Keystone

Vainqueur de deux tournois ATP de suite à Cologne ces dernières semaines, Alexander Zverev effectue une fin de saison 2020 convaincante sur les courts de tennis. En revanche, sa vie privée est, elle, un peu plus mouvementée depuis quelques jours.

L'Allemand de 23 ans fait, en effet, les gros titres de la presse depuis les déclarations de deux ex petites amies. L'une d'elle, Brenda Patea, a ainsi affirmé qu'elle était enceinte du 7e joueur mondial, malgré leur séparation à la fin de l'été.

"Je suis à la 20e semaine de grossesse et j'attends un enfant d'Alex (Zverev). Ce n'était pas prévu, mais je ferai tout pour qu'il grandisse dans un environnement harmonieux", a révélé la mannequin de 27 ans dans une interview accordée au "Gala" allemand.

Avant de donner quelques précisions dans une "story" sur son compte Instagram mercredi : "Je veux avoir la garde exclusive. J'ai de bonnes raisons pour cela, mais elles sont privées. Je n'ai plus de contact avec Alex, mais je tiens à préciser que s'il cherche à entrer en contact avec l'enfant, je ne l'en empêcherai pas. Au contraire."

Si cette annonce peut être considérée comme une heureuse nouvelle pour le finaliste du dernier US Open, les révélations d'Olya Sharypova sont, elles, plus embarrassantes. La Russe, également ex-compagne de Zverev, a expliqué sur les réseaux sociaux qu'elle avait été victime de violences conjugales par le passé. 

"J'ai été battue et je ne me tairai plus"

"J'ai été battue et je ne me tairai plus", a ainsi écrit la jeune femme de 23 ans sur Instagram mercredi. Avant de préciser : "En août dernier, je suis sortie pieds nus de l'hôtel. J'étais dans la rue à New York et je ne savais pas où j'allais ni quoi faire. Il a essayé de m'étrangler avec un oreiller, m'a frappé la tête contre le mur et m'a tordu les bras. À ce moment-là, j'ai vraiment eu peur pour ma vie. Ce n'était ni la première ni la dernière fois qu’une main a été levée sur moi lors d’une relation amoureuse. C'était la plus effrayante parce qu'à un moment donné, je ne pouvais plus respirer."

Si elle n'a fait aucune allusion au tennisman dans son message, Sharypova a confirmé quelques heures plus tard au média russe "Championat" qu'il s'agissait bien de Zverev. Les faits se seraient déroulés avant le début de l'US Open 2019, après une sortie avec l'épouse du joueur russe Daniil Medvedev, Dasha, à New York.

Voir cette publication sur Instagram

МЕНЯ БИЛИ И БОЛЬШЕ НЕ БУДУ МОЛЧАТЬ. Я сейчас хочу рассказать одну очень личную и очень тяжелую для меня историю, которую я уже пережила и оставила в прошлом. Пишу я это, чтобы девушки, которые находятся или находились в такой же ситуации не чувствовали себя одинокими и нашли в себе силы жить дальше. Я была жертвой домашнего насилия! Первый раз это случилось в начале отношений, была ссора и меня ударили головой об стену с такой силой, что я села на пол. Что было дальше? Меня обвинили в том, что это я поднимаю руку.. человек, который секунду назад меня ударил стоял и кричал на меня, за что ударил не он, а я. Как это возможно? Почему я сразу не ушла? Почему простила? На эти вопросы , я правда не могу дать ответы. Я любила. Искренне любила и хотела быть с этим человеком, мне казалось , что это всего лишь ошибка, которую мы вместе исправим и оставим в прошлом. Но единственное , что стоило оставить в прошлом- это эти отношения. В августе прошлого года я побитая выбежала из гостиницы босиком. Я стояла на улице Нью-Йорка и не знала куда мне идти и что делать. Меня пытались задушить подушкой, ударили головой об стену, скручивали руки и в тот момент я действительно боялась за свою жизнь. Это была уже далеко не первая и не последняя ситуация, когда в отношениях на меня подняли руку. Она была самая страшная, потому что в какие-то моменты я не могла дышать. Честно, то время я вспоминаю с трудом, потому что тогда не было никаких красок жизни, один туман и непонимание происходящего. Я была другим человеком, верила в любовь и пыталась ее сохранить. Но люди не меняются, как показывает время. Отношения с абьюзером это сейчас не новость. Но когда ты в них находишься, тебе очень сложно из них выйти. Как из них вышла я? Это отдельная история, которую я расскажу чуть позже. Потому что я больше не буду молчать. Потому что эта тема, о которой нужно говорить. И я больше не боюсь. #янебоюсь

Une publication partagée par crazy Olya (@olyasharypova) le

"Nous étions un peu en retard et Sascha (ndlr : le surnom de Zverev) s’est fâché à cause de cela. Quand je suis rentrée, nous nous sommes disputés (…) J'ai essayé de sortir de la pièce à plusieurs reprises, mais il ne m'a pas laissé faire. J'avais peur que quelqu'un puisse nous voir ou nous entendre. Mais à la fin, j'ai réussi à me libérer et je me suis enfuie pieds nus avec un téléphone", a-t-elle alors raconté.

Rabibochés le lendemain de l'altercation, les deux anciens tourtereaux s'étaient finalement séparés fin 2019, après la Laver Cup à Genève. Alexander Zverev est finalement sorti du silence et a réagi à ces deux polémiques jeudi soir sur les réseaux sociaux.



Retour à la page d'accueilRetour au sport