Tennis

Il manque une victoire à la France

ATS

25.11.2017 - 19:32

La France n'est plus qu'à une victoire d'un sacre en Coupe Davis. Les Tricolores ont remporté le double à Lille face aux Belges pour mener 2-1.

La paire composée de Richard Gasquet et Pierre-Hugues Herbert s'est imposée 6-1 3-6 7-6 (7/2) 6-4 face au tandem belge Ruben Bemelmans/Joris de Loore. Une victoire qui porte la patte du capitaine Yannick Noah, qui avait choisi d'écarter deux piliers de l'équipe (Nicolas Mahut et Julien Benneteau) pour aligner un binôme expérimental, Gasquet et Herbert ayant disputé samedi leur premier double ensemble.

Devant les 27'500 spectateurs du stade Pierre-Mauroy, Yannick Noah et ses hommes se sont toutefois fait quelques frayeurs. Et notamment lorsqu'ils se sont retrouvés menés 5-3 dans la troisième manche. Dans le quatrième set également, les Belges ont eu leur chance, à l'image par exemple des deux balles de break à 3-2 sauvées un peu chanceusement par Pierre-Hugues Herbert. Plus réalistes, les Tricolores ont néanmoins fini par passer l'épaule, s'imposant après trois heures de match, à la plus grande joie d'un Yannick Noah survolté.

"C'est bien qu'ils aient gagné ce match. Sinon, ça aurait été chaud pour ma gueule", a affirmé le gourou des campagnes de 1991 et 1996 qui a vécu la rencontre comme s'il était sur le court. Bonds incessants depuis le banc, poing serré et bras levés, le capitaine a transmis une partie de son énergie au public français, dont il avait critiqué le manque de ferveur vendredi.

"L'ambiance était fantastique. Cela se rapproche de l'atmosphère unique que nous avions vécue à Lyon", a-t-il estimé, en souvenir du Saladier d'argent conquis au Palais des Sports de Gerland devant les Etats-Unis de Pete Sampras et Andre Agassi en 1991.

Contrairement à la finale de Lille de 2014, où c'est la Suisse qui avait viré en tête après le double, les Français se trouvent donc en position favorable avant l'ultime journée. Ils restent toutefois encore loin du Saladier d'argent, après lequel ils courent depuis 16 ans. En grande forme actuellement, David Goffin partira favori dimanche dans le duel des no 1 face à Jo-Wilfried Tsonga. Et en cas de cinquième match décisif, Lucas Pouille devra avoir les nerfs très solides pour dominer Steve Darcis, certes moins bien classé que lui mais habitué à se transcender pour ce type de partie.

Retour à la page d'accueil

ATS