Noah: "La Coupe Davis en pâtit" - La faute à Federer ? 

Barman Nicolas

28.3.2018

Le capitaine de l'équipe de France Yannick Noah s'est montré très critique sur le nouveau format de la Coupe Davis qui devrait voir le jour l'année prochaine. 

Noah: "Quand Federer ou Nadal préfèrent jouer d'autres tournois, ça devient plus compliqué."
Keystone

"Je n'ai rien suivi des débats. Je suis un peu loin de tout ça. Cette mesure est trop radicale et va tuer à mon avis l'âme et l'essence même de la Coupe Davis. Pour moi ça sera un peu le cirque. Les dirigeants ont été obligés de prendre une décision radicale car certains joueurs ont oublié l'histoire de la Coupe Davis."  a expliqué Noah lors d'une conférence de presse téléphonique avec le quotidien français "L'Equipe".  

Le vainqueur de Roland Garros 1983 a pointé du doigt des joueurs comme Federer qui préférerait des exhibitions plus rémunératrices que la Coupe Davis.

"Quand notre n°1 dit que sa priorité va à la Coupe Davis, c'est l'esprit qui aurait permis de sauvegarder l'épreuve telle qu'elle était. A partir du moment où certains joueurs préfèrent jouer des exhibitions ou des épreuves avec plus de rémunération, c'est leur choix. La Coupe Davis en pâtit. C'est l'argent qui décide."

"McEnroe autrefois a sauvé la Coupe Davis en la jouant quand Borg ou Connors ne la disputaient pas. Ça ne date pas d'aujourd'hui que la Coupe Davis est en danger. La formule actuelle, elle est bien. Mais quand Federer ou Nadal préfèrent jouer d'autres tournois, ça devient plus compliqué."

La France sans ses quatre nouveaux "Mousquetaires"

Le capitaine de l'équipe de France Yannick Noah a choisi de se passer de Richard Gasquet, revenu récemment de blessure, pour le quart de finale de Coupe Davis face à l'Italie. Cette rencontre aura lieu du 6 au 8 avril à Gênes.

Déjà confronté aux blessures de Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils,Noah a retenu Lucas Pouille (10e mondial), Adrian Mannarino (22e), Jérémy Chardy (90e), Pierre-Hugues Herbert (81e) et Nicolas Mahut (101e) pour aller défier Fabio Fognini et sa bande sur terre battue. Touché au dos durant l'hiver, Richard Gasquet a effectué son retour la semaine dernière à Miami mais s'est incliné d'entrée face à Jérémy Chardy, dernier rescapé tricolore en Floride.

Une équipe de France sans aucun des quatre nouveaux "Mousquetaires", à savoir Tsonga, Monfils, Gasquet et Gilles Simon, c'est rarissime. Ce n'est d'ailleurs arrivé qu'une seule fois depuis 2005, l'an passé à Rouen face à la Grande-Bretagne (4-1), en quart de finale déjà et sur terre battue également.

Retour à la page d'accueil