"On est personne pour dire ce qui est le mieux pour eux"

Chris Geiger

22.11.2020 - 10:46

A l'issue de sa défaite face à Daniil Medvedev en demi-finale du Masters, Rafael Nadal a réagi samedi en conférence de presse à l'imbroglio autour du prochain Open d'Australie.

Rafael Nadal : "On doit aider les joueurs moins bien classés à garder leur travail."
Keystone

Véritable gentleman, Rafael Nadal pèse toujours ses mots avant de s'exprimer, notamment lorsque les sujets sont sensibles.  

L'Espagnol a donc pris des pincettes samedi en conférence de presse à Londres lorsqu'il a été invité à s'exprimer sur le flou régnant autour du futur Open d'Australie dont le début est agendé au 18 janvier.

"Nous devons attendre ce que le gouvernement de Victoria dit. On ne peut pas faire grand-chose à part attendre. Nous ne sommes personne pour dire ce qui est le mieux pour leur pays, non?" a réagi le numéro 2 mondial concernant les rumeurs quant à un éventuel report à mars ou avril du premier tournoi du Grand Chelem.



Le Majorquin - lauréat à Melbourne en 2009 - a également demandé à ses pairs de faire preuve de tolérance durant cette situation sanitaire sans précédent.

"Nous devons être patients et accepter la situation. C'est difficile pour tout le monde. On doit aider les tournois et les joueurs moins bien classés à garder leur travail, ainsi que les personnes qui gravitent autour. Il faut être flexible et essayer de jouer autant de tournois que possible l'an prochain. Espérons qu'avec le vaccin, tout ça sera bientôt terminé et qu'on pourra revenir à une situation proche de la normale", a expliqué l'homme aux vingt titres majeurs.

A noter que le patron de l'Open d'Australie, Craig Tiley, a indiqué dimanche que des décisions concernant le tournoi seront "bientôt" prises.



Retour à la page d'accueilRetour au sport