Quand le frère de Djokovic rêve de Federer 

Chris Geiger

13.4.2021

Chris Geiger

13.4.2021

Directeur du tournoi ATP 250 de Belgrade, Djordje Djokovic rêve d'attirer un jour sur la terre-battue serbe un certain Roger Federer. Le petit frère de Novak l'a fait savoir dans le podcast "Wish & Go".

Roger Federer acceptera-t-il la future invitation de Djordje Djokovic ?
Keystone / Twitter

C'est une lapalissade de l'écrire : Novak Djokovic (ATP 1) et Roger Federer (ATP 7) ne sont pas les meilleurs amis du monde. Djordje, le petit frère du Serbe, semble pourtant très apprécier le Suisse. Ou, du moins, il est conscient de l'aura du Bâlois à travers le monde.

En bon businessman, le jeune homme de 25 ans espère donc qu'un jour, avant sa retraite sportive, le "Maître" participe à "son" tournoi ATP 250 de Belgrade. Une confidence faite lors du podcast "Wish & Go".

"Nous n'avons pas invité Federer cette année car nous devions tenir notre budget. Nous ne pouvions pas tout dépenser pour un seul joueur. Nous avons plutôt décidé de répartir ce budget", a d'abord expliqué Djordje Djokovic, qui a néanmoins réussi à attirer dans la capitale serbe, outre "Nole", Dominic Thiem (ATP 4), Gaël Monfils (ATP 14) et Aslan Karatsev (ATP 29), le récent vainqueur de l'Open de Dubaï.

Une promesse

Si le "Maestro" ne sera donc pas présent à Belgrade la semaine prochaine (du 19 au 25 avril), l'organisation s'est engagée à faire tout son possible pour remédier à cette absence lors des prochaines éditions. A noter d'ailleurs que l'Open de Serbie ambitionne d'être estampillé ATP 500 dès 2022.

"J'espère bien sûr voir Roger Federer un jour à Belgrade. Je peux vous promettre que nous l'inviterons dans les années à venir. Je souhaite sincèrement le voir sur notre central à Belgrade, au moins une fois avant qu'il ne prenne sa retraite", a ajouté le frère cadet du "Djoker".

Reste désormais à voir si le Rhénan acceptera ou non de se rendre en "terres ennemies", lui qui est régulièrement vivement critiqué par Srdjan Djokovic, le père de Novak et de Djordje.