Une somptueuse finale mais d'immenses regrets pour Federer

ATS

14.7.2019 - 20:34

Roger Federer (no 2) a échoué une troisième fois devant Novak Djokovic (no 1) en finale à Wimbledon.

Federer a galvaudé deux balles de match
Keystone

En quête d'une 21e couronne en Grand Chelem, le Bâlois s'est incliné 7-6 (7/5) 1-6 7-6 (7/4) 4-6 13-12 (7/3) après 4h55' de jeu devant le Serbe. Il a manqué deux balles de titre sur son service à 8-7 40/15 dans l'ultime set...

Cette défaite est évidemment bien plus frustrante que celles subies en 2014 et en 2015 sur le même Centre Court face à Novak Djokovic, même s'il avait également été battu en cinq manches cinq ans plus tôt. Car Roger Federer avait tout en main pour triompher pour la 9e fois à Church Road et égaler Martina Navratilova.

Mais le Bâlois – qui aurait pu devenir le joueur le plus âgé à s'adjuger un titre majeur dans l'ère Open (à 37 ans et 340 jours) – fut incapable de porter l'estocade. Il a manqué le coche sur sa première balle de match, commettant la faute en coup droit, avant d'être crucifié par un passing de Novak Djokovic sur la seconde.

Roger Federer a pourtant su digérer ces deux balles de match gâchées. Il est reparti de l'avant, se procurant deux nouvelles balles de break à 11-11. Mais Novak Djokovic a tenu bon. Et il a aisément fait la différence dans le troisième tie-break, comme dans les deux premiers, face à un adversaire bien trop passif.

Roger Federer se serait bien passé de vivre de la sorte cette finale historique, qui est le seul match de simple du tournoi dans lequel un tie-break à été nécessaire à 12-12 au cinquième set. «Je vais essayer de l'oublier», a d'ailleurs souri (jaune) le Bâlois, qui fut le meilleur joueur de cette finale. Mais pas le plus efficace.

Novak Djokovic – qui a inscrit 15 points de moins que son adversaire! – a quant à lui parfaitement géré ses émotions dans les moments décisifs. Le Serbe de 32 ans a conclu cette partie sur sa première balle de match, profitant d'un coup droit «boisé» par Roger Federer pour cueillir un cinquième titre à Wimbledon et revenir à quatre longueurs du Bâlois avec ce 16e trophée majeur.

ATS

Retour à la page d'accueilRetour au sport