Chronique TV

Deux web-séries suisses à ne pas manquer!

Elvire Küenzi

2.10.2018

Le week-end dernier, je me suis rendue au «Royaume des Pros» à Genève, un événement dédié à la création digitale. En arrivant à Palexpo, je repère directement la grande scène qui se dresse au fond de la salle. OK, c’est faux. J’ai dû demander où elle se trouvait à l’accueil et j’ai d’abord repéré les toilettes.

Dès 9 heures, une multitude de professionnels se presse déjà pour assister aux différentes tables rondes et aux workshops. Ce qui m’intéresse ne tarde pas à débuter à 10 heures tapantes: coup de projecteur sur les réalisations suisses 2018 en vidéo sur le web.

Sur la scène, la journaliste de la RTS Tania Chytil mène la discussion et accueille les intervenants avec le sourire (moi, j’ai encore de la peine à me réveiller et je dévore un pain au chocolat). Après avoir suivi la thématique, j’ai eu envie de mettre un coup de projecteur sur deux créations qu’on pourra bientôt retrouver sur nos écrans.

«Alerte bleue»

Tania Chytil reçoit tout d’abord les protagonistes de la web-série «Alerte bleue» dont j’ai déjà eu l’occasion de vous parler. Bernard Genier, vétéran du journalisme sur la RTS, est accompagné des deux YouTubeurs avec qui ils collaborent sur ce projet, le Grand JD et Dear Caroline. Cette série met en lumière les changements environnementaux intervenus en 15 ans sur les lieux des reportages réalisées par Bernard Genier. Le journaliste évoque notamment l’importance de toucher un public jeune et de s’adapter aux codes des nouveaux médias pour sensibiliser ces générations à la problématique de l’environnement. Le scandale de l’huile de palme à Bornéo, l’impact du tourisme sur la faune et la flore en Egypte ou encore les preuves du réchauffement climatique ou le braconnage en Afrique, les sujets sont passionnants et traités de manière originale. Sacré challenge en effet de trouver l’équilibre entre la fraîcheur des YouTubeurs et la crédibilité du journaliste. Pari réussi pour la web-série qui comptabilise près de 4 millions de vues sur You Tube.

Le scoop? «Alerte bleue» devrait se poursuivre en 2019 pour de nouvelles aventures.

Voir «Alerte bleue» en cliquant ici.

«Bip»

Autre programme inédit et qu’on se réjouit de découvrir: «Bip»! «Bip», c’est la web-série qui a remporté l’appel à projets de la RTS. Dans cette fiction de 8 épisodes de 4 minutes, nous suivons Marie, une caissière dans un supermarché, qui scanne les habitudes alimentaires de ses clients grâce aux produits qu’ils achètent. Elle s’imagine ainsi la vie de ces personnalités derrière un paquet de pâtes ou un filet de poulet. Avec humour, la série dresse ainsi des portraits de société dans les lesquels tout le monde se reconnaitra : sportif, végétalien, mère célibataire, adolescents...

Une web-série qui nous semble prometteuse, produite Eric Bouduban et portée par Marie Fontannaz, la comédienne qu’on a pu apercevoir dans «Station Horizon». C’est le tout jeune réalisateur de 21 ans Vincent Bossel qui a créé le concept original, raflant ainsi la première place du concours de la RTS devant une soixantaine d’autres projets. Il se voit bien s’atteler à des projets de longs-métrages dans le futur.

En attendant de suivre sa carrière, on se réjouit de découvrir «Bip». Heureusement, l’attente ne devrait pas être trop longue puisque la web-série devrait débarquer en novembre sur le site Internet de la RTS! Comptez sur nous pour vous donner notre avis dès qu’on l’aura visionnée.

Dear Caroline: une Youtubeuse dans la jungle!

Rédactrice pour différents journaux suisses, blogueuse et passionnée des mots, Elvire Küenzi adore les séries (elle est tombée dans le chaudron magique en regardant Sex and the City et n'en est jamais ressortie)! Elle écrit aussi des romans girly en mangeant des marshmallows et en sirotant des cocktails (avec modération, bien sûr).
Rédactrice pour différents journaux suisses, blogueuse et passionnée des mots, Elvire Küenzi adore les séries (elle est tombée dans le chaudron magique en regardant Sex and the City et n'en est jamais ressortie)! Elle écrit aussi des romans girly en mangeant des marshmallows et en sirotant des cocktails (avec modération, bien sûr).
Retour à la page d'accueil