Décès d'Ariane: sa fille est en colère

9.9.2019 - 15:01

Source: Covermedia

Eléonore Sarrazin aurait préféré un peu de sérénité après le décès de sa mère, Ariane Carletti. La fille de la star du «Club Dorothée» s'est énervée sur Instagram contre ceux qui ont profité de son deuil pour faire du buzz.

Eleonore Sarrazin ne décolère pas. La fille d'Ariane Carletti, bouleversée par son décès survenu la semaine dernière, a dû faire face aux requêtes d'interviews des journalistes pour recueillir sa réaction. Jusqu'ici, rien de problématique. Sauf que certains professionnels en auraient apparemment profité pour enregistrer l'entretien à son insu. Et ensuite diffuser son chagrin spontané, là encore sans la prévenir.

«Aujourd'hui, je me retrouve avec la discussion la plus difficile de ma vie sur Internet. Récupérée et montée par les médias. Je n'ai jamais accepté, ni même été mise au courant d'un quelconque enregistrement audio de mon interview avec "Le Parisien". Et de se servir de la peine de sa fille, pour écrire un papier et se vanter d'avoir recueilli le témoignage le plus ému pour pouvoir faire le buzz, est le summum du manque de respect à ma maman», a-t-elle écrit sur Instagram, avant de s'en prendre aux personnes ayant fait le déplacement lors de l'enterrement, au Père Lachaise, seulement dans leur intérêt personnel.

«Je sais que dans son grand cœur, qu'elle avait ouvert au bouddhisme depuis quelques années, il y avait une place bien spéciale, pleine de lumière, pour tous ceux qui capitalisent sur l'événement le plus dur de ma jeune vie, et qui ne se sont déplacés à la cérémonie en son honneur que pour se faire photographier ou distribuer des cartes de visite», ajoute Eléonore Sarrazin.

Voir cette publication sur Instagram

—>

Une publication partagée par Eleonore Sarrazin (@leo_saca) le

Enfin, l'actrice de Plus Belle la Vie a un message à l'attention des paparazzi qui se sont permis de s'incruster à la cérémonie pour capturer des moments de tristesse des proches de la star du Club Dorothée. «Qui s'est permis le manque de respect, de venir se cacher derrière une sépulture pour prendre des photos de la cérémonie, de ma famille, de mon frère et de ses amis qui eux, méritaient le confort de choisir de rester dans l'anonymat, sans leur accord? Je ne peux pas dire être impressionnée du tact de ces magazines qui ont ensuite acheté et publié ces photos», juge la jeune femme, avant de conclure: «Maintenant, il ne reste que la peine, l'amour, la paix et le repos».

Voir cette publication sur Instagram

Comme vous l’avez sûrement entendu, Maman est partie dans la nuit du 3 au 4 Septembre 2019, entourée des gens qu’elle aime, des suites d’une longue maladie. Une cérémonie a eu lieu hier, samedi 7 Septembre à la grande Coupole du Père Lachaise. La cérémonie était belle, douce, pleine d’amour et de célébrations de la vie qu’elle a menée, et s’est déroulée dans la stricte intimité familiale. Nous n’avons malheureusement pas eu le luxe de la discrétion, de choisir qui nous allions mettre au courant de son décès. Nous avons tous été très impressionnés et totalement dépassés par la masse de messages que nous avons reçue, et d’hommages faits à maman. Nous étions très loin d’imaginer la vague d’amour pour elle qui a suivi son départ. Pour cela je tenais à tous vous remercier. Qu’est ce qu’elle aimait les gens, et c’est l’amour qui reste aujourd’hui. Merci aux amis de maman Manoue, Witta, Club Med, Brigitte, Nanoche, Anne, Carole, Lucille, Cathy, Dorine, qui nous ont accueillis dans leur famille. Merci à Karine et sa bande de Punks de l’avoir si bien accompagnée. Merci Papa de ta présence rassurante, Alex mais aussi Anais, Salah, Mona, Eloy, Alix, Andrea, Caroline, Louise, Thomas, Thomas, Zoe, Edouard, Paul, Guillaume, Vincent, Sandor, Clemence, Adrien, Caroline, Xavier, Tony, Romain, Antoine. Ma bande de petits soldats. Votre présence était indispensable afin que cette semaine se poursuive dans l’amour, et la justesse. Elle avait donné le La, et vous nous avez portés sur cette mélodie pourtant si douloureuse en réussissant avec tellement de légèreté à réchauffer nos petits cœurs. Conscients que cette tristesse n’est pas un secret, nous avons eu à choisir avec soin, une agence de presse pour tenir au courant tous ceux qui se rappellent de maman avec un sourire nostalgique. Je profite de ce message pour les remercier chaleureusement de leur efficacité et leur discrétion. Et par dessus tout, merci à Rosa, de nous avoir offert toutes ces années bonus avec Maman. Merci pour tout 🙏 Et enfin, gros câlin à Denis, Maxime et Aurelle et Josette. Longue vie aux échos de son rire, à la chaleur de ses bras, et à la bienveillance de son regard.

Une publication partagée par Eleonore Sarrazin (@leo_saca) le

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles