Archie a-t-il été éloigné pour être soustrait à la garde de la Reine?

France Elodie

10.1.2020 - 13:35

Meghan Markle et le prince Harry à Londres le 8 janvier 2020.
Keystone

Lorsque Harry et Meghan ont annoncé publiquement qu’ils se retiraient de leurs fonctions royales, leur petit garçon Archie était encore au Canada, où la famille avait passé ses vacances de Noël. Le couple se sent-il menacé par la loi qui fait de la Reine la tutrice légale de tous ses descendants?

Le duc et la duchesse du Sussex seraient revenus au Royaume-Uni sans leur fils Archie, rapporte le magazine «People» qui a interviewé un proche de la famille royale. Le couple royal avait fait sa première apparition mardi à la Maison du Canada, où ils ont remercié le pays pour l'hospitalité reçue, et Archie, âgé de huit mois, était absent.

Le magazine précise que Meghan Markle est rentrée au Canada hier, afin de rejoindre son fils, confié pour quelques jours à sa meilleure amie Jessica Mulroney, laissant le prince Harry mener seul les discussions avec la Reine, le prince Charles et le prince William sur leur désolidarisation de la famille royale.

Une source à Buckingham Palace a révélé que le «divorce» pourrait être acté en seulement «quelques jours, et non en plusieurs semaines» comme l'annonçait la Reine dans un communiqué officiel, car l’entourage de la monarque aurait reçu l'ordre de résoudre le problème le plus rapidement possible. Une réunion de crise avait d’ailleurs lieu dès le jeudi 9 janvier, réunion à laquelle seul le prince Harry a participé.

De nombreuses rumeurs courent sur les raisons de cette rupture en les Sussex et la famille royale. Mais, dans tous les cas, la nouvelle a laissé la Reine «profondément bouleversée». Serait-ce la crainte que celle-ci use de ses droits en matière de garde qui a poussé le prince Harry et Meghan Markle à laisser le petit Archie au Canada?

La garde, prérogative de la Reine

En effet, même si le premier-né de Meghan Markle et du prince Harry, Archie, n'a pas reçu de titre de sa naissance (à la demande de ses parents), il est devenu, dès sa naissance, «la propriété de la Reine». Une loi vieille de 300 ans stipule que la souveraine britannique a légalement la garde de tous les enfants de la Couronne. Dans cette perspective, la Reine a la décision finale en ce qui concerne leur éducation et leur prise en charge, notamment en ce qui concerne «le lieu de leur résidence, l'approbation des nourrices et l'approbation de leur mariage».

Cela explique pourquoi encore aujourd'hui Harry et William, également «propriétés» de la Reine, ont dû lui demander la permission de se marier. En attendant, il vaudrait mieux pour Meghan Markle et Harry qu'Elizabeth II leur pardonne, sinon ils pourraient perdre la garde de leur enfant!

Ce n'est pas la première fois que cela arrive, Lady Diana avait déjà fait face à une pression similaire. Même après son divorce du prince Charles, chaque fois qu'elle partait en voyage avec William et Harry, elle devait demander la permission à la Reine. La monarque avait d’ailleurs plusieurs fois interdit à Diana d’emmener ses enfants, notamment lors de son départ en Australie quelques semaines avant son décès. Cette loi explique aussi qu’aucune disposition relative à la garde n’ait été prise lors des divorces du prince Charles et du prince Andrew: la garde est la prérogative de la monarque!

Dans le contexte actuel très tendu entre la Reine et son petit-fils, elle pourrait faire valoir ses droits sur Archie. En effet, le prince Harry l’a défiée en annonçant son départ, après qu'elle lui a demandé d'attendre, et c’est devant la télévision que sa grand-mère aurait appris ses projets. Des collaborateurs des Sussex ont même déclaré à la presse anglaise «avoir été poignardé dans le dos». Autant d’éléments qui laissent présager des problèmes à venir pour le prince Harry et Meghan Markle, et qui expliqueraient que le jeune couple ait pris les devants en laissant Archie au Canada, loin de la Reine…

Le mariage du prince Harry et de Meghan Markle

Retour à la page d'accueil