Cet homme vérifie que les puzzles sont complets

tafi

6.4.2020

Malcolm Pearce a peut-être le travail le plus insolite du Royaume-Uni. Chaque année, cet homme de 84 ans vérifie une centaine de puzzles pour s’assurer qu’ils sont complets, afin que les autres ne s’arrachent pas les cheveux à la maison.

Les puzzles sont le remède parfait contre l’ennui, estime Malcolm Pearce. Ce qui est particulièrement précieux en période de confinement, suite à la crise du coronavirus. Cet ingénieur retraité du Somerset, en Angleterre, est un passionné de puzzles et profite de son hobby pour aider les boutiques solidaires de son quartier: pour le compte des boutiques, il contrôle des puzzles d’occasion afin de vérifier qu’ils sont complets.

«Si les puzzles sont complets, j’appose mon sceau et je les rapporte pour qu’ils soient vendus. S’il manque une pièce, malheureusement, je les mets à la poubelle», explique Malcolm Pearce au «Birmingham Mail». Après tout, il ne faut pas que les acheteurs s’arrachent les cheveux s’il reste un trou à la fin.

«Cela stimule les yeux et les doigts»

Malcolm Pearce résout une centaine de puzzles par an, de tailles différentes: «Cela stimule les yeux, les doigts et les mains. J’adore en faire. […] Je passe plus de temps à en faire qu’à regarder la télévision.»

Sa passion pour les puzzles l’a toujours suivi. «L’intérêt avait un peu diminué au milieu de ma vie mais il est revenu avec l’âge», révèle le retraité, qui préfère être seul lorsqu’il fait des puzzles. Son épouse Myra Pearce (81 ans) partage sa passion: «Je ne fais jamais de puzzles avec mon épouse. Nous ne ferions que nous disputer», craint-il. Après 60 ans de mariage, le couple veut à tout prix éviter cela.

Néanmoins, Malcolm Pearce pense que les puzzles sont la distraction parfaite en pleine crise du coronavirus: «Les gens peuvent s’occuper avec cela pendant des heures.» Même en famille, ajoute-t-il en esquissant un sourire. Il y a juste une chose à garder à l’esprit: «Cela peut devenir vraiment addictif.»

Une croisière exclusive pour les fans de metal

Retour à la page d'accueil