Littérature

Le chèque du Goncourt de Quignard exposé

ATS

30.9.2020 - 12:43

Pascal Quignard a remporté le prix Goncourt en 2002 pour son roman «Les Ombres Errantes» (archives).
Source: KEYSTONE/AP/FRANCOIS MORI

On voit rarement, sinon jamais, le chèque de 10 euros destiné aux lauréats du prix Goncourt, qui généralement l'encadrent. Mais l'écrivain Pascal Quignard a choisi d'exposer le sien à la Bibliothèque nationale de France.

L'exposition, à partir de mercredi et jusqu'au 29 novembre, s'intitule «Pascal Quignard, fragments d'une écriture». La récompense est d'un montant dérisoire par rapport aux ventes promises au roman qui remportent le prix: 5000 francs jadis, 50 nouveaux francs à partir de 1960, et désormais 10 euros, comme le montre gagné pour «Les Ombres errantes» en 2002.

«Je n'en ai jamais vu d'autre», dit à l'AFP le commissaire de l'exposition Olivier Wagner. Très rares sont les lauréats qui l'encaissent. «Ça fait mauvaise impression», expliquait en 2013 Tahar Ben Jelloun, prix Goncourt 1987, et aujourd'hui l'un des dix membres du jury.

Pascal Quignard, 72 ans, a fait le choix de confier une partie de ses archives à la BnF, laquelle en récupérera la totalité à sa disparition. «La démarche est exceptionnelle. Parce que pour un écrivain, se séparer de ses archives n'est pas un geste anodin: c'est une dépossession», dit M. Wagner.

L'auteur de «Tous les matins du monde» a une particularité, de surcroît, celle de brûler ses manuscrits après publication de ses livres. A la demande d'une universitaire spécialiste de «génétique littéraire», il avait conservé ceux de «Boutès», un livre commencé en 2005 et publié en 2008.

Versions successives

L'exposition permet de visualiser sa méthode, celle d'un écrivain qui rédige un premier jet, très court, qu'il tape (à la machine autrefois, aujourd'hui à l'ordinateur) puis qu'il augmente de notes manuscrites la nuit, avant de retaper une version plus longue le jour, auxquelles il ajoute des notes la nuit, et ainsi de suite.

«Boutès» connut ainsi 32 versions successives: la première tenait sur un quart de page à peine, et la dernière atteint 92 pages dans sa version imprimée. Les premières et les dernières sont montrées aux visiteurs de cette exposition gratuite.

Le prix Goncourt 2020 doit être décerné le 10 novembre. Selon une étude de l'institut GfK pour Livres Hebdo, sur la période 2014-2018 le roman prix Goncourt s'est écoulé en moyenne à 367'100 exemplaires. De quoi rendre son auteur millionnaire.

Retour à la page d'accueil

ATS