Le Grand Prix Ramuz à Philippe Rahmy

ATS

16.9.2020 - 10:11

Philippe Rahmy, disparu en 2017, reçoit le Grand Prix C.F. Ramuz pour l'ensemble de son oeuvre (archives).
Source: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Le Grand Prix C. F. Ramuz 2020 a été décerné à titre posthume à Philippe Rahmy. Le poète et romancier lausannois, atteint de la maladie des os de verre et décédé en 2017 à l'âge de 52 ans, est récompensé pour l'ensemble de son oeuvre.

Dans un communiqué, le jury du Grand Prix dit saluer «cette voix singulière et solaire, à la fois parfaitement ancrée et empreinte d'une ouverture vers le monde et d'une empathie rare.» Une cérémonie est prévue le 20 novembre au théâtre de l'Octogone à Pully, où le prix sera remis à l'Association des amis de Philippe Rahmy.

Allemand par sa mère, franco-égyptien par son père, Philippe Rahmy est né en 1965 à Genève. Atteint d'ostéogenèse imparfaite, la maladie des os de verre, le poète a fait de l'écriture sa colonne vertébrale. Il a publié des recueils de poésie et, en 2013, un premier roman intitulé «Béton armé». Ont notamment suivi «Allegra» – Prix Rambert 2016 -, «Monarques» ou encore «Pardon pour l'Amérique».

Doté de 15'000 francs, le Grand Prix C. F. Ramuz est l'une des principales distinctions littéraires en Suisse romande. Il est remis tous les cinq ans depuis 1955. Il a notamment distingué Philippe Jaccottet (1970), Alice Rivaz (1980), Nicolas Bouvier (1995), Anne-Lise Grobéty (2005) et, dernière récipiendaire en date, Catherine Safonoff (2015).

Retour à la page d'accueil