Projet de loi pour Notre-Dame adopté

ATS

16.7.2019 - 19:03

Trois mois après l'incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris, le Parlement français a donné son feu vert au projet de loi visant à répondre à l'ambition d'Emmanuel Macron d'achever en cinq ans la restauration de la cathédrale (archives).
Source: KEYSTONE/EPA/CHRISTOPHE PETIT TESSON

Le Parlement français a définitivement adopté mardi le projet de loi pour la cathédrale Notre-Dame. Le texte doit répondre à l'ambition fixée par le président Emmanuel Macron de restaurer l'édifice dans le délai controversé de cinq ans.

Le texte approuvé par 91 voix, avec 8 votes contre et 33 abstentions, entend organiser et contrôler la collecte et l'utilisation des dons qui ont afflué, et coordonner les travaux délicats à mener sur un joyau du patrimoine mondial.

Chef-d'oeuvre de l'art gothique, la cathédrale de Paris a été victime le 15 avril d'un incendie qui a détruit sa charpente et sa flèche. Peu après, le président Macron a fixé un délai de cinq ans pour que l'édifice retrouve sa grandeur, au terme d'une restauration qui divise puristes et modernistes.

Le texte entérine l'ouverture au 16 avril d'une souscription nationale pour recevoir les dons promis par les particuliers, des entreprises et des collectivités. Le montant annoncé dépasserait les 850 millions d'euros.

Le ministre de la Culture Franck Riester a cependant appelé à la prudence ceux qui évoquaient déjà des excédents: «seules un peu plus de 10% des promesses de dons ont été concrétisés» et «le coût des travaux n'est pas encore chiffré», a-t-il souligné. Au regard de l'ampleur des sommes en jeu, des mécanismes de contrôle ont été prévus pour s'assurer de leur bonne gestion.

Retour à la page d'accueil

ATS