Augmentation constante des cas en Suisse, pic toujours pas atteint

4.4.2020

Le nombre de cas continue d'augmenter de manière constante en Suisse et l'épidémie n'a pas encore atteint son pic, a rappelé Daniel Koch de l'OFSP. Il est encore trop tôt pour imaginer un allègement des mesures.
SOURCE :  KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Le nombre de cas continue d'augmenter de manière constante en Suisse et l'épidémie n'a pas encore atteint son pic, a rappelé Daniel Koch de l'OFSP. Il est encore trop tôt pour imaginer un allègement des mesures.

Le nombre de cas en Suisse continue d'augmenter de manière constante, a souligné le délégué de l'OFSP pour le coronavirus Daniel Koch lors d'un point de presse à Berne. Si une stratégie de sortie de crise devra être décidée par le Conseil fédéral, elle n'est pas pour tout de suite.

S'il suffisait de porter un masque pour pouvoir retourner au travail de manière sécurisée, cela aurait déjà été fait, a souligné M. Koch. Si porter un masque peut protéger les autres, il ne suffit pas pour se protéger soi-même et reste une mesure insuffisante dans plusieurs corps de métier.

Il a appelé une nouvelle fois les Suisse à rester autant que possible chez eux. La santé publique n'est pas juste tournée vers l'épidémie, mais vers la santé de la population entière. Chaque mesure est évaluée en ce sens, car les restrictions ont des effets secondaires négatifs.

Le personnel soignant sait bien se protéger

M. Koch a par ailleurs précisé que dans le domaine des soins et de la médecine, 2,6% du personnel a été hospitalisé. Ce chiffre est assez bas et montre que le personnel soignant sait bien se protéger, a-t-il souligné. Il ne dispose toutefois pas de chiffres sur le nombre de personnel soignant contaminé par le coronavirus.

La situation au niveau des masques médicaux est bonne en Suisse. 90 millions d'entre eux sont entreposés en Suisse et distribués selon les besoins.

Les images du jour

Retour à la page d'accueil