Coup de frein

La Suisse revoit son plan de vaccination à la baisse

mt, ats

31.1.2021 - 15:29

La Suisse devrait disposer au total d'environ 650'000 doses de vaccin anti-Covid en février, estime l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). C'est la moitié des prévisions initiales. Ce ralentissement ne devrait pas avoir de «conséquences significatives».

Le plan de vaccination a dû être révisé en raison des problèmes de livraison des entreprises Moderna et Pfizer/BioNTech, a indiqué dimanche l'OFSP à Keystone-ATS, revenant sur une information de la NZZ am Sonntag.

Les prévisions initiales tablaient sur 1,3 million de doses. «Ce petit ralentissement du plan de vaccination ne devrait pas avoir de conséquences significatives; les doses non livrées en février devraient être compensées en mars», a expliqué un porte-parole.

Le nombre de doses de vaccin injectées en Suisse jusqu’au 27 janvier est de 262'081, précise l'office fédéral. «La deuxième dose peut être donnée à temps à notre connaissance, précise l'OFSP.

Les cantons sont responsables de planifier l’administration des vaccins de manière à l'assurer. C'est aussi à eux que revient la décision de procéder aux vaccinations durant le week-end ou non.

Adhésion de la population

Par ailleurs, le nombre de Suisses voulant se faire vacciner contre le Covid-19 atteint un nouveau record. Selon une enquête de l'Université de Zurich, 55,1% des personnes interrogées dans la troisième semaine de janvier veulent très probablement ou probablement se faire vacciner.

Plus d'un quart (27,8%) refuse de le faire. Le 14 décembre, la proportion était de 41,3% de personnes prêts à se faire vacciner, contre 39,2%, selon ce monitoring, révélé par le SonntagsBlick. A noter qu'une personne sur six (17,1%) se dit encore indécise aujourd'hui.

Par ailleurs, la population soutient les mesures de prévention: 84% sont prêtes à se faire tester si nécessaire et la même proportion à se mettre en quarantaine. Le soutien à ces mesures n'est jamais descendu sous les 78%, selon l'enquête. Et 95% des Suisses soutiennent le traçage des contacts et sont disposées à alerter les autres en cas d'infection.

Retour à la page d'accueil

mt, ats