Le dépistage préventif à l'école se répand en Suisse centrale

gf, ats

15.4.2021 - 15:31

Après Zoug et les Grisons, Schwyz introduit à son tour le dépistage hebdomadaire du coronavirus pour les élèves de tous les niveaux scolaires. Contrairement aux écoles zougoises, les établissements schwyzois ont, comme aux Grisons, n'ont pas l'obligation d'y participer. Lucerne annonce aussi l'introduction de tests massifs à l'école, limités au secondaire.

Depuis mercredi, il est possible de se tester soi-même grâce aux autotests.
Après Zoug et les Grisons, Schwyz introduit à son tour le dépistage hebdomadaire du coronavirus pour les élèves de tous les niveaux scolaires.
KEYSTONE/GAETAN BALLY

gf, ats

15.4.2021 - 15:31

Suite à des essais pilote au niveau secondaire dans deux écoles du canton, la semaine dernière, les autorités schwyzoises ont décidé d'élargir les tests salivaires massifs en milieu scolaire à l'ensemble de l'école obligatoire et aux lycées. Les établissements qui ne souhaitent pas participer au dépistage préventif hebdomadaire peuvent y renoncer, indique jeudi le département cantonal de l'éducation. Il en va de même au niveau individuel.

Empêcher les foyers d'infection

Les essais pilote ont permis de détecter un cas positif, alors que l'élève en question ne présentait aucun symptôme du Covid-19. Un dépistage ciblé et répétitif de personnes asymptomatiques aide à identifier des foyers d'infection de manière précoce, observe le département. Il permet aussi de maintenir l'enseignement en présentiel et d'éviter des mises en quarantaine massives.

Dans le canton de Zoug, le dépistage hebdomadaire du coronavirus s'applique, depuis la fin février, à tous les établissements scolaires dès la 4e année primaire, lycée cantonal compris. Seuls les élèves ont le choix d'y participer ou non. Environ 99% d'entre eux s'y soumettent.

Lucerne généralise les tests au secondaire

Les autorités lucernoises ont, elles aussi, choisi jeudi d'imposer le dépistage préventif à tous les établissements. Les tests hebdomadaires ne seront toutefois effectués qu'à l'école secondaire, indique la Chancellerie d'Etat.

Elèves et enseignants auront, individuellement, le choix d'y participer ou non. Des essais pilotes concluants ont été réalisés avant les vacances de Pâques dans deux établissements.

Forte participation dans les Grisons

En terres grisonnes, les établissements scolaires peuvent décider eux-mêmes s'ils participent au dépistage préventif. Les tests massifs dans les écoles ont été étendus depuis le mois dernier. Actuellement, 95% des établissements y participent.

Bâle-Campagne a adopté une stratégie semblable. Le Tessin s'apprête à en faire de même. D'autres cantons tels que le Valais, l'Argovie, Bâle-Ville ou Uri se sont aussi lancés dans le dépistage préventif à l'école, mais à une échelle plus modeste.