Pour éviter la pneumonie, ne vous curez pas le nez!

CoverMedia

15.10.2018 - 16:42

Source: Covermedia

Des chercheurs de l'université de Liverpool ont étudié la transmission des pneumocoques. Leur étude a été publiée dans l'«European Respiratory Journal».

Les pneumocoques sont des bactéries qui causent des pneumonies ou des inflammations des tissus dans l’un des poumons, ou dans les deux. Elles se transmettent par l’inhalation de particules contenant la bactérie, comme lorsque l’on éternue ou tousse. Et des chercheurs de la Liverpool School of Tropical Medicine et du Royal Liverpool Hospital ont découvert que cette transmission peut aussi s’effectuer par le contact entre le nez et les mains après avoir été exposé à cette bactérie.

10 mythes autour de la toux:

« Notre compréhension actuelle de la transmission du pneumocoque est assez limitée, donc nous voulions voir comment elle se propageait dans la communauté », a déclaré la Dr. Victoria Connor dans un communiqué. Comprendre mieux comment cette bactérie se transmet permettra de mieux conseiller pour réduire les risques de transmission, afin de mieux prévenir la propagation des infections liées aux pneumocoques. »

Les résultats de l’étude ont montré que la bactérie se propage à la même vitesse, qu’elle soit humide ou sèche, et que les résultats sont les mêmes si l’on se frotte le nez ou qu’on se le cure. Les scientifiques suggèrent donc de garder une bonne hygiène manuelle et de garder propres les jouets des enfants afin de les protéger de ces bactéries, et de les empêcher de les transmettre à d’autres enfants ou aux personnes âgées, plus sensibles aux infections.

« Il n’est peut-être pas réaliste de faire en sorte que les enfants ne se touchent pas le nez, et la présence de bactérie peut aider à améliorer le système immunitaire et réduire leurs risques d’être porteur de la bactérie plus tard, donc il n’est pas sûr de savoir s’il est bon de réduire la propagation de cette bactérie, ajoute la Dr. Connor. Cependant, il est démontré qu’une bonne hygiène est nécessaire pour empêcher de la transmettre aux personnes âgées ou ayant un plus faible système immunitaire. »

Les résultats ont été publiés dans l’«European Respiratory Journal».

Retour à la page d'accueil

CoverMedia